Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

Un bistrot pour aider les sourds

Rassembler les sourds et les entendants pour mieux se comprendre, c’est le défi que lancent Lydia Baumgartner et Mado Jaso, pour sensibiliser le public au langage des signes. L’idée est née d’une rencontre, entre ces deux complices, sensibilisées par la problématique de la surdité, qui isole les sourds et les malentendants du reste du monde. «J’ai été monitrice de premiers secours à la Croix-Rouge ou je donnais des formations de prévention aux risques domestiques, mais j’ai toujours été sensible à la différence» explique Lydia, en formation à Cap Emploi à Toulouse. «Je suis actuellement en stage intensif du langage des signes. Mon projet, à terme est de travailler avec des enfants sourds et de faire de l’initiation aux enfants entendants, pour les ouvrir au monde des sourds. Je ressens une véritable alchimie avec ces personnes qui vivent dans le silence et je veux montrer qu’on peut communiquer sans la parole. Ma rencontre avec Mado a été déterminante pour mettre en pratique cette idée. Mon nom en langue des signes est «Sourire» et j’ai envie de rencontrer des personnes qui maîtrisent bien la langue des signes, car j’ai encore beaucoup à apprendre. Communiquer, initier les personnes entendantes à apprendre la langue des signes, c’est le but de cette soirée. Alors on aimerait avoir des gens qui signent, des enseignants, des parents des enfants ; tout le monde est bienvenu» ajoute-t-elle.

Communiquer en toute liberté

Toujours à l’affût de nouvelles idées, Mado Jaso, la patronne du restaurant Les Vents d’Anges a tout de suite adhéré à cette idée : «J’ai été confrontée à la surdité avec ma maman et c’est tout naturellement que ce projet de «Chuuut Party» a pris forme. Pour moi, c’est avant tout, un «don de soi», car rien n’est imposé et il n’y a aucune obligation pour les participants, qui pourront entrer librement dans mon établissement. Cette première soirée a valeur de test et sera un premier pas pour rassembler des personnes, adultes et enfants, qui se côtoient sans se parler. Le but étant de mélanger les sourds, les malentendants et les entendants et de les amener à communiquer en toute simplicité et en toute liberté. Ce moment doit être une richesse et un moment fort de partage, car nous avons tous beaucoup à apprendre de l’autre. J’ai envie d’aider les gens en leur donnant un lieu différent, où ils pourront se détendre de manière ludique. Les Vents d’Anges deviendront «Bar à signes» les 1er et le 3e mercredi de chaque mois» commente-t-elle enthousiaste.

Lydia et Mado lancent un appel à tous ceux qui veulent partager cette expérience et apprendre une nouvelle langue : celle de l’univers du silence. Un silence qui peut devenir un jeu amusant et source de rires, car certains gestes sont faciles et d’autres plus compliqués. Envie d’essayer ? N’hésitez pas à pousser la porte… Vous serez bien accueillis.

Mercredi 19 avril, à partir de 19 heures, venez partager cette nouvelle expérience enrichissante. 104 Faubourg Lacapelle. Tel : 05 63 20 37 86.

Source http://www.ladepeche.fr - 16 Avril 2017 à Montauban
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.