Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

Isabelle, au service des sourds et malentendants

Isabelle Ossemond est interprète en langue des signes française (LSF) à Metz. Elle facilite l’insertion professionnelle des personnes sourdes et malentendantes.

La langue des signes passionne Isabelle Ossemond depuis de nombreuses années. Avant d’obtenir sa certification d’interprète en 2002, Isabelle a exercé en tant qu’éducatrice spécialisée. Elle a suivi une formation en 1994, sous forme de stages intensifs à Paris, pour apprendre les bases et être à l’aise avec la langue des signes. Elle est actuellement employée par le réseau Urapeda, qui possède une antenne à Metz.

L’insertion professionnelle

Isabelle est chargée d’accompagner les personnes sourdes et malentendantes lors de leur insertion professionnelle. « Cela commence au niveau de la recherche d’emploi, avec une méthodologie pour préparer un CV, une lettre de motivation, des conseils pour les entretiens d’embauche, explique l’interprète, et continue même une fois en poste avec des informations, une sensibilisation des collègues. » Des patrons sont encore réticents aujourd’hui à embaucher des personnes sourdes ou malentendantes souvent « à cause de la méconnaissance du handicap, des aides et solutions qui peuvent être mises en place ».

Les tâches de la vie quotidienne

Isabelle aide, en outre, aux gestes du quotidien comme « prendre un rendez-vous avec son banquier, le professeur de son enfant, chez le dentiste. Faire appel à un interprète permet aussi de préserver une partie de sa vie privée, de prendre le contrôle de son quotidien, plutôt que d’impliquer un membre de la famille dont le vocabulaire en langue des signes pourrait être limité et finir par décider à la place de la personne ».

Interprète via webcam

Une société parisienne a mis en place le système Tadéo qui permet l’interprétation à distance. « Ce dispositif est à destination des sourds sur leur lieu de travail. À défaut de pouvoir utiliser le téléphone pour communiquer, ils utilisent un ordinateur muni d’une webcam et d’un micro. Je sers ainsi de relais entre la personne et l’interlocuteur qu’elle souhaite joindre. Un dialogue à trois se met en place. Ce système permet une plus grande autonomie au travail. »
En dehors du lieu de travail, les personnes sourdes peuvent entrer en contact avec de nombreux organismes, notamment publics, grâce au système Acceo. Il fonctionne sur le même principe que Tadéo et permet la mise en relation entre une personne déficiente auditive, un interprète et l’interlocuteur souhaité.

Peut encore mieux faire

Même si des avancées ont été enregistrées depuis la promulgation de la loi sur l’accessibilité, des progrès peuvent encore être faits. « La principale revendication des sourds, c’est que plus d’entendants apprennent la langue des signes, qu’il y ait davantage d’interprètes également. »

Source http://www.republicain-lorrain.fr - 8 Février 2017
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.