La main des sourds

Le Club sportif des Sourds de Roanne fête la nouvelle année avec un après-midi jeux

Un après-midi de jeux couronné par les vœux du président du club, Pierre-Ghislain Guillier (au centre)

Depuis sa fondation en 1943, le CSSR n’a de cesse de se battre pour l’accessibilité des personnes sourdes et malentendantes

Depuis sa fondation en 1943, le CSSR (Club sportif des Sourds de Roanne) n’a de cesse de se battre pour l’accessibilité des personnes sourdes et malentendantes. Samedi de 15 à 17 heures, une poignée d’adhérents s’étaient donné rendez-vous à l’Espace Congrès de Roanne, pour une après-midi de détente. L’occasion pour eux de se retrouver autour de leur nouveau président, Pierre-Ghislain Guillier, qui n’a pas manqué de présenter ses vœux. L’occasion également de faire connaître ce club fort d’une cinquantaine d’adhérents, porteur d’une double vocation pour les personnes sourdes et malentendantes : « Bien entendu, notre but est avant tout de créer du lien », expliquent Pierre-Ghislain Guillier et Stéphanie Gonzales (vice-présidente et secrétaire du club). « Cette idée de lien est très importante pour ce type de handicap, qui ne se voit pas au premier abord mais pose de nombreux problèmes à ceux qui y sont confrontés. Nous proposons des loisirs, des sports et activités pour rompre l’isolement. » Le président poursuit : « J’ai moi-même été victime des attentats de Madrid en mars 2004, et sans mon chien guide qui m’a donné l’alerte, je ne sais pas comment j’aurais fait. Le lien est très important pour nous, mais les moyens d’actions que l’on peut mettre en place le sont aussi. Par exemple en trouvant des moyens d’alerte pour une personne sourde blessée, ce qui a été fait avec le “dispositif 114”. Ou alors en enseignant la langue des signes aux personnels de secours. » Une nécessité qui a déjà commencé de porter ses fruits, avec par exemple la réflexion autour de l’accessibilité à l’hôpital, où des interprètes peuvent intervenir. « Et pourquoi pas, un jour, la possibilité de former le grand public à la langue des signes », concluent M. Guillier et Mme Gonzales.

contact Club sportif des Sourds, Nauticum, 49, rue du Général-Giraud (Roanne). Contact : c.s.s.roanne@gmail.com

Source http://www.leprogres.fr - 8 Janvier 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.