La main des sourds

Des ados initiés à la langue des signes

Objectif de la formatrice, Nacéra Benyounes : sensibiliser les adolescents au handicap.

Depuis la rentrée, certains CAP du lycée Robert-Schuman de Château-Gontier suivent une initiation à la langue des signes. Objectif : les sensibiliser au handicap.

Il règne un silence inhabituel pour une salle de classe, ce vendredi matin, au lycée Robert-Schuman. En demi-cercle, les élèves en 2e année de CAP Service aux personnes et vente en espace rural (Sapver) dévorent des yeux leur formatrice, Nacéra Benyounes, venue leur apprendre les rudiments de la langue des signes.

Ce cours, les adolescents l’ont dans le cadre d’un module obligatoire « pour les sensibiliser au handicap, surtout quand il n’est pas visible, expliquent Nacéra Benyounes et Carine Barré, leur faire ouvrir les yeux. »

Dévoiler les injustices

Notamment sur la situation des sourds. Entre deux nouveaux termes, Nacéra Benyounes explique les difficultés qu’ils rencontrent. Les bâtiments publics toujours pas aux normes. Le permis de conduire qu’on leur avait interdit « jusqu’en 1959 ! rage-t-elle. Pourtant, les sourds vivent comme nous. Le problème, c’est juste la communication. »

En tout, cette année, les élèves auront « quatre à cinq heures d’initiation », souligne Carine Barré. Dans le reste du module, ils découvriront des structures pour les personnes âgées, feront des recherches sur leurs besoins… et découvriront le braille en 2017.

Source http://www.ouest-france.fr - 30 Novembre 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.