La main des sourds

Création. À Vannes, Christophe propose des services aux malentendants

Christophe Keravec a créé Surdi Services et propose aux sourds et malentendants une assistance informatique et administrative.

Conseils et assistance à domicile

Christophe Keravec, 49ans, est sourd de naissance, il lit sur les lèvres. Installé à Theix, non loin de Vannes (Mobihan), il a créé Surdi Services, société d’assistance informatique et administrative pour les sourds et malentendants.

« Chaque jour, explique-t-il, les sourds rencontrent d’incessants obstacles : la rédaction de documents, l’utilisation des nouvelles technologies de communication, sans compter que de plus en plus de démarches administratives s’effectuent sur Internet. »

Patiemment, tel un médiateur, il se rend à domicile pour écouter, conseiller, accompagner, parfois… apaiser: « Les interprètes sont de bons médiateurs, mais n’ont pas forcément les connaissances techniques. Quant aux informaticiens, ils ont les connaissances techniques, mais ne savent pas forcément adapter leur pédagogie aux sourds et aux malentendants. Je propose d’être ce trait d’union. »

Contrôleur de gestion pendant vingt-trois ans

Après sa scolarité en école spécialisée au centre Gabriel-Deshayes d’Auray, dans le Morbihan, il obtient un BTS en comptabilité et gestion d’entreprise dans un lycée de Ploemeur. Sans crainte, il se mêle aux « entendants », devient secouriste et encadre des camps de jeunes: « À l’époque, se souvient-il, nous n’avions pas le droit d’utiliser la langue des signes… Il fallait se débrouiller autrement ! »

En 1992, il est embauché comme contrôleur de gestion dans une entreprise d’électricité à Saint-Avé. Pendant vingt-troisans, il exerce ce métier avec passion, participe à la gestion de quatre entreprises, devient le bras droit du patron, assurant comptabilité, gestion du réseau informatique, contrôle qualité, suivi des chantiers…

Mais, fortement impactée par la crise que connaît le secteur du bâtiment, l’entreprise dépose le bilan et Christian Keravec est licencié. La sanction est sévère. Mais, rapidement, il élabore un projet.

Prix régional du conours Talents

Avec le soutien de la Boutique de gestion des entreprises (BGE), un prêt Nacre à taux zéro et l’aide de 6 000 € de l’Agefiph, il crée son entreprise Surdi Services en août 2015. Déjà, il génère un smic. Il reçoit le prix régional du concours Talents. « Je suis confiant, car les demandes ne cessent d’affluer. Je souhaite développer d’autres services, en embauchant du personnel compétent pour le transport de personnes, ménage, petit bricolage, jardinage. »

Christian développe aussi un autre projet autour de la domotique et de la sécurité des personnes: « Il y a, en France, plus de 5 millions de déficients auditifs, dont 5 000 en Bretagne. Je souhaite faire partager mon expérience et la chance que j’ai pu avoir tout au long de mon parcours. Et faire en sorte que les sourds retrouvent confiance en eux et soient protégés dans les formalités administratives. »

Source http://www.ouest-france.fr © 16 Novembre 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.