La main des sourds

Une nouvelle application à destination des 6.000 sourds et malentendants du Loiret

 Le dispositif Acceo, présenté mercredi matin à la maison du Département de Jargeau, est une plateforme permettant aux personnes sourdes ou malentendantes de communiquer avec les organismes du département.
Acceo existe depuis six ans. Déjà utilisé en Saône-et-Loire et dans le Jura, il s’implante désormais dans le Loiret. Mercredi matin, Claire Etien, directrice générale adjointe chez Acceo, et Nathalie Vantin, directice de la communication, ont présenté l’application.
 
« L’application me permet de me faire comprendre facilement »
Celle-ci s’adresse à toutes les personnes souffrant d’une déficience auditive : elles sont 6.000 dans le Loiret. Sourds et malentendants peuvent désormais entrer en contact avec les services du Département assez simplement. « Il suffit de télécharger l’application Acceo, gratuite, sur ordinateur, tablette ou smartphone », explique Claire Etien. Ensuite, l’usager choisit l’organisme qu’il veut joindre et un dispositif de visioconférence se met en place.
La plateforme regroupe une centaine d’opérateurs, divisés en TIP (transcription instantanée de la parole) et en langue des signes française (LSF). L’usager transmet sa demande à un interprète parlant la LSF, qui exprime l’objet de celle-ci au service concerné, avant de retraduire à l’usager. Ce dernier peut lire la conversation entre l’interprète et l’organisme joint grâce à la transcription instantanée.
Le dispositif a été testé avec succès, mercredi matin, en présence de Patrick Fourastié, président d’honneur de la Fédération nationale des sourds de France. L’appli lui permet de faire passer sa surdité au second plan : « Je gagne du temps et je me fais comprendre facilement », explique-t-il. Les collèges et sites départementaux (châteaux, musées) seront tous équipés d’ici septembre.
Source http://www.larep.fr © 30 Juin 2016 à Orléans

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.