Langue des Signes et créole : même combat ?

0

 

La Langue des Signes Française ou LSF est la langue utilisée par les personnes sourdes pour communiquer et s’exprimer. Bien plus qu’une retranscription du Français c’est une véritable langue à part entière. Découverte.

La Langue et la Culture Sourde

Je me rappelle d’un soir à Londres, il y a près de 10 ans, encore lycéenne je m’apprêtais à rentrer chez moi en prenant le métro. En haut de l’escalator deux jeunes filles discutaient en silence avec l’aide de leurs mains. La première pensée qui m’est venue à l’esprit : Wow c’est magnifique. Il faut que j’apprenne la langue des signes !

Revenons à aujourd’hui. Londres c’est fini, je suis de retour en Martinique et j’ai enfin pu réaliser ce rêve. Pas encore bilingue mais je m’exprime en signe. Par un pur hasard et après une rencontre très spéciale, j’ai découvert plus qu’une langue, une véritable culture à part entière au sein de ma culture Martiniquaise. La LSF permet aux personnes sourdes de s’exprimer mais surtout de véhiculer leur culture qu’on appelle la « Culture Sourde ».

L’incapacité d’entendre offre aux personnes sourdes une expérience de vie totalement différente de celle des personnes qui entendent. Leur façon de partager et de s’exprimer et beaucoup plus axée sur le visuel et donc les émotions sont exprimée sur le visage et par les gestes. Pour parler la langue des signes il faut comprendre et intégrer que tout ce que vous signez doit être accompagné de l’expression du visage adéquate. Les personnes sourdes sont donc plus expressives visuellement. Et cela est une richesse qui se transmet dans leur langue et dans les arts. Avez-vous déjà assisté à du chantsigne ? C’est un très bel art. Regardez cette interprétation de Formidable de Stromae par Les Mains Balladeuses

Pas mal non ?

Les bases de la LSF

La langue des signes utilise l’alphabet dactylologique qui permet à chaque lettre d’avoir son équivalent signé. L’alphabet dactylologique est très utile pour nommer des villes ou lieux qui n’ont pas encore de signes ou encore pour épeler des mots dont on ne connaît pas le signe. C’est la première étape pour apprendre la LSF. Ensuite viennent les mots. Chaque mot a son signe, parfois facile à reconnaître pour les entendants ; chaque signe a une logique qui souvent vient du vécu commun.

La syntaxe de la LSF est très différente du Français. L’ordre des mots est le suivant : temps, lieu, sujet, action. Les sourds ayant une pensée essentiellement visuelle, leur façon de parler entraîne une véritable mise en scène.

La LSF a plusieurs dialectes. Selon les régions les signes ne sont pas les mêmes pour exprimer un même mot en Français.

Le signe pour Pâque en Martinique utilise le signe du Crabe en référence au Matoutou. En France Métropolitaine le signe utilisé se rapproche des Cloches.

C’est l’un des meilleurs exemples de toute la Culture que véhicule la langue des signes.

Une langue bien pratique

Vous vous êtes déjà retrouvés en boîte de nuit ou dans un environnement très bruyant incapable de parler ou communiquer avec les personnes autour de vous. Et bien je n’ai pas ce problème quand je suis avec mes amis sourds. Avec une luminosité suffisante pour qu’ils me voient signer, on communique sans aucun problème. Pas besoin de crier à l’autre bout de la salle, avec les signes on se comprend sans faire de bruits.

Vous voulez un petit secret ? Beaucoup de personnes m’ont demandé comment cela se passe dans le noir quand lumière éteinte des personnes ont besoin de communiquer.

Pas besoin d’allumer la lumière. Il suffit de prendre les mains de l’autre personne et de signer ce qu’on a à lui dire. Sans lumière, dans le silence, la communication s’opère et la magie avec.

Créole et LSF : même combat ?

Il existe une époque où l’on interdisait aux Sourds d’utiliser la LSF. À force de cours et d’apprentissage ils étaient obligés d’oraliser et de s’exprimer comme les personnes entendantes en apprenant à lire sur les lèvres. Cela me rappelle les histoires que j’entendais petite sur le Créole qu’on interdisait de parler à ma grand-mère ou mes parents. Quel dommage !

Tout comme le Créole, et les autres langues régionales, la LSF a le droit de vivre et d’être pratiquée.

Elle véhicule une Culture et permets à des milliers de personnes de s’exprimer et de communiquer. Interdire son apprentissage ou obliger les personnes sourdes à s’exprimer comme les personnes entendantes est une torture qui démontre une insensibilité à leur condition.

Il y a tellement de chose à dire et à apprendre sur la langue de signes et sur les Sourds, plus que je n’ai de place dans mon article. Si vous en avez l’occasion, apprenez à connaître cette langue et les personnes qui la pratiquent. Vous aurez ne vraie découverte multiculturelle à la clé.

Alors ? La LSF ça vous dit ?

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.