La main des sourds

Secteur Providence, mémoire et culture d’Alençon

Pédagogique et ludique Avec l’industrialisation, l’activité de dentellerie mise en œuvre par la congrégation a périclité. L’apprentissage du métier a été remplacé par l’apprentissage de la langue des signes pour les sourds et muets. “En arpentant le site, nous nous sommes rendus compte que de nombreux anciens élèves venaient aux abords de leur ancienne école, témoignant de la charge affective que pouvait représenter le site” atteste Laure Planchais. C’est cette mémoire récente que la paysagiste a souhaité révéler en installant 26 structures en bronze patiné sur des socles en inox. Chacune prend la forme d’une main qui représente une lettre de l’alphabet dans la langue des signes. Le socle reporte la lettre écrite dans l’alphabet et
en braille. Aujourd’hui, enfants et adultes se prêtent au jeu et reproduisent les lettres au cours de leur promenade. Outre les usages récréatifs et pédagogiques envisagés pour le site, l’installation d’une borne foraine
et d’un point d’eau dans la partie Sud du parc laisse présager d’une activité évènementielle légère pour animer les abords de la Sarthe.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.