A la une > Boulonnais : Sourd’Opale veut rompre l’isolement des personnes sourdes

Lancée il y a un an, l’association Sourd’Opale crée du lien entre sourds et malentendants. Elle essaie aussi d’ouvrir aux sourds des activités qui leur sont difficilement accessibles : samedi, ce sera initiation au tango !

Aider les personnes sourdes dans leurs démarches administratives (CAF, Pôle emploi, etc.) en rendant les infos plus accessibles, rompre l’isolement à travers les loisirs, développer des activités autour de la culture  : «  Sourd’opale a défini plusieurs axes de travail  », explique Anne Caron, éducatrice spécialisée et référente sociale.

Les adhérents se retrouvent chaque mois, avec une thématique différente «  et un accueil en français et langue des signes  ». Des «  goûters signes  » sont organisés : ce mercredi, Aurélie Blanc, la présidente de l’association, elle-même sourde, a signé quelques comptines avant la projection de DVD. «  Les enfants sont vite à l’aise, ils n’ont pas de craintes. »

« Ouvrir la culture entendante aux sourds »

Chaque dernier vendredi du mois, les adultes se retrouvent : «  On va boire un coup entre sourds et entendants qui parlent la LSF, ou veulent la découvrir. C’est un temps d’échanges », reprend Anne. L’association travaille aussi avec la CLIS de l’école Duchenne, où sont accueillis des enfants sourds et malentendants.

Sourd’Opale a pour objectif «  d’ouvrir la culture entendante aux sourds. On est allés visiter Maréis et on a des projets avec le Musée et le cinéma de Boulogne. On cherche à rendre accessibles des activités qui ne le sont pas en temps normal  ».

Atelier danse

Samedi, dans le cadre de l’opération « Faites de la fraternité », un atelier d’initiation au tango va être proposé. «  On adapte le rythme, on suit les vibrations  », indique Aurélie. « L’intervenant est déjà sensibilisé, ce qui est rassurant pour les personnes sourdes  », précise Anne.

Sourd’Opale donne également des cours de LSF. Anne est aujourd’hui bilingue. «  Ce n’est pas juste on bouge les mains, le corps et c’est bon, sourit la jeune femme. Mais il suffit d’être motivé !  » «  C’est une vraie langue, avec une structure et une grammaire, rappelle Aurélie.On investit l’espace. Il faut compter 120 h pour connaître les bases. »

«  On touche un public très large, allant des enfants jusqu’aux retraités  », se réjouit Anne.La plupart des événements sont « gratuits, chaleureux et ouverts à tous .   Le but, c’est de voir repartir les gens avec la banane » !

Pour en savoir plus

Tél.  : 06 75 94 97 54 (Anne Caron).

Mail  : contact.sourdopale@gmail.com

Page Facebook : Sourd’opale

Les prochains rdv  :

– Soirée « Signons entre potes », vendredi 25, à partir de 18 h, à l’Entrepôt (place Dalton)

– Atelier d’initiation au tango, samedi, de 14 h 30 à 16 h, à l’école Fémeland

Source : http://www.nordeclair.fr © 23 Mars 2016
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.