La main des sourds

A la une > Un entretien d’embauche en langue des signes

Sourde de naissance, Céline Bernard a passé hier un entretien en langue des signes, à Ploërmel. La démarche est facile à mettre en place, mais peut freiner des employeurs.

Pour passer ses entretiens d’embauche, Céline Bernard (au premier plan), a été aidée d’une interprète qui a traduit ses réponses à Thierry Duclos, directeur de l’agence O2 de Ploërmel.

Passer un entretien d’embauche n’est pas toujours évident. Quand on est sourd ou malentendant, les difficultés sont multipliées. Directeur de la nouvelle agence de services à la personne O2 de Ploërmel, Thierry Duclos a pourtant pu s’apercevoir qu’il était assez facile de simplifier ce face-à-face crucial. En plein recrutement d’une dizaine d’employés polyvalents, il a fait passer hier un entretien à une candidate sourde de naissance. Une première pour ce jeune employeur.

Entretien à trois
Habitué à diriger des filiales françaises de groupes étrangers, il ne s’est pas arrêté à la barrière de la langue. Cap emploi, « le pôle emploi des personnes handicapées », l’a aidé à organiser son entretien avec une interprète. « Je n’ai pas eu de difficultés. Tout est organisé par Cap emploi qui a fixé le rendez-vous. Comme tous les candidats, on fait un point sur le parcours, la formation, on partage un questionnaire et si les résultats sont validés, la personne peut intégrer le vivier. »

Un interprète
Face à lui, Céline Bernard s’est exprimée en langue des signes. Debout derrière lui, une interprète a traduit oralement ses réponses et réciproquement. « C’est toujours très angoissant de passer un entretien, mais depuis trois ou quatre ans, l’accessibilité s’est beaucoup améliorée », a apprécié la candidate dont le parcours d’agent d’entretien a retenu l’attention de Thierry Duclos.

Source : http://www.ouest-france.fr © 27 Mars à Ploërmel

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.