La main des sourds

A la une > Au multi-accueil Les P’tits Loups de Neuville-en-Ferrain, on parle la langue des signes avec bébé

Communiquer avec bébé en utilisant les gestes, c’est l’objectif du centre multi-accueil qui, depuis septembre, enseigne la langue des signes aux enfants, pour enfin briser la barrière des mots.

Mathilde Lepers apprend aux bébés à signer depuis septembre.

«  Tu as soif ? Tu veux de l’eau ?  ». En s’adressant au petit Noan, 15 mois, Mathilde Lepers, auxiliaire puéricultrice, accompagne sa parole par un geste.

Un rituel, instauré depuis peu et qui semble déjà porter ses fruits : «  Nous avons appris aux « petits », qui sont maintenant passés en classe moyenne. Ils arrivent à se faire comprendre en utilisant la langue des signes  ».

Demander à changer une couche, réclamer le biberon ou encore expliquer qu’il a faim, au centre Les P’tits Loups, le bébé parvient désormais à instaurer le dialogue avec un adulte sans même avoir à formuler un mot : «  Les bébés ont tellement de choses à nous dire. C’est un moyen de communication capital pour eux comme pour nous, car ça nous permet de comprendre leurs besoins », poursuit l’auxiliaire.

En étant capable de communiquer par le geste, l’enfant s’affranchit donc des frustrations accumulées au quotidien, mais surtout, il a enfin trouvé un outil pour manifester ses émotions   : «  Ils intègrent en moyenne une dizaine de signes. Le bébé peut mimer qu’il a mal ou qu’il a envie de dormir. Ce sont des choses qu’on ne peut pas forcément comprendre sans parler. »

Communiquer avec les parents

L’enseignement de la langue des signes se poursuit au-delà des murs du multi-accueil : « Le but c’est que les enfants parviennent aussi à communiquer chez eux avec leurs parents », souligne Mathilde Lepers. Pour continuer l’apprentissage à la maison, les parents sont également formés aux rudiments de la gestuelle : «  On leur explique quelques bases et on leur donne des documents avec les principaux signes ». La méthode séduit et ne cesse de faire des émules : «  Il y a beaucoup de parents qui viennent nous voir pour demander de nouveaux signes, parce qu’ils voient que leur enfant est très réceptif ». Signe que ça fonctionne plutôt bien.

La langue des signes, un tremplin pour apprendre à parler

L’idée d’enseigner la langue des signes dès le plus jeune âge a germé dans l’esprit de Mathilde Lepers. Celle qui signe depuis une quinzaine d’années maintenant par « motivation personnelle  » a séduit la municipalité en louant les vertus de cette pratique. « On a eu que des avis favorables et en même temps, l’apprentissage de la langue des signes s’inscrit dans la politique sociale et éducative du centre et celle de l’éveil de l’enfant ».

Apprendre la langue des signes favoriserait également l’apprentissage de la parole et développerait les sens de l’enfant. «  Le bébé ne s’accroche pas aux signes, au contraire c’est un tremplin pour la parole. L’usage de la parole ne disparaît pas puisqu’on parle en même temps que l’on signe, dès qu’ils trouveront comment parler ils le feront ».

Et de souligner : «  La langue des signes développe aussi les autres sens, notamment le toucher. Les enfants améliorent leur dextérité en pratiquant la gestuelle  ».

1 commentaire
  1. presne dit

    Bonjour
    pouvez vous me dire ou se trouve ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.