La main des sourds

Onakry : le vol d’un téléphone portable dans un bus bouleverse un groupe d’élèves sourds muets

Le vol du téléphone portable de Oumar Mahamed, passager d’un bus de la Société des Transports de Guinée (SOTRAGUI), en partance pour la haute banlieue, mardi, 02 février 2016, aux environs de 12heures TU, a plongé un groupe d’élèves sourds-muets dans une profonde compassion, a suivi l’AGP.

Dès son entrée dans le bus, Oumar Mahamed a pris place tout juste devant un monsieur, qui lui a fort civilement salué, avant de lui demander service.

«Prêtez-moi votre téléphone, j’ai besoin de passer urgemment un coup de fil, pour donner des consignes à un ami se trouvant du côté de l’Aéroport International de Conakry-Gbessia. Mon téléphone portable est en panne», a sollicité l’inconnu.

Du coup, sans hésiter, Oumar Mahamed, venant de prendre place, a prêté son téléphone portable, au sollicitant tranquillement installé dans le bus.

Pendant qu’il faisait son semblant d’appel sous le contrôle d’Oumar Mahamed le propriétaire du téléphone, un groupe de jeunes élèves de l’Ecole des sourds-muets de Boulbinet a envahi celui-ci. Une jeune sourde-muette a même offert une boîte de jus à Oumar Mohamed.

Dépassé par le geste de l’adolescente, Oumar Mohamed a véritablement ouvert un débat écrit entre les jeunes sourds-muets et lui. Le pickpocket, disons, a profité de l’inattention du jeune Oumar Mahamed, pour descendre au prochain arrêt, et s’éclipser avec le téléphone prêté, abandonnant ainsi son bienfaiteur dans un dialogue avec les jeunes élèves du bus.

A un certain niveau du trajet, Oumar Mahamed a constaté l’absence du monsieur dans le bus. Ainsi, il a mis les adolescents au parfum de la perte de son téléphone portable. Une nouvelle qui a plongé ces sourds-muets dans la désolation, à tel point qu’ils se sont mis à verser les larmes en guise de soutien à leur ami qui a perdu son appareil téléphonique.

Sur le coup, une élève a proposé d’offrir son téléphone en remplacement de celui emporté par le fugitif. Offre qui a été déclinée par Oumar Mahamed.

Ce cas est un parmi tant d’autres commis par jour. Car, le vol d’objets dans les espaces publics et surtout dans les véhicules de transport en commun, est devenu récurrent à Conakry et en banlieue.

Source http://www.agpguinee.com - 4 Février 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.