La main des sourds

A la une > L’abbé Jean Le Biannic s’en est allé

Nécrologie

« Il était du pèlerinage à Lourdes en septembre, et célébrait encore une messe à la Basilique, en octobre et la Toussaint, à Saint-Bihy », se souvient l’abbé Poilvet en évoquant la disparition, mardi, de l’abbé Jean Le Biannic, son prédécesseur dans la paroisse.

« Né en 1931 à la Deude, à côté de Carestiemble, en Lanfains, il a été élève au Petit séminaire à Quintin, puis est parti à Saint-Brieuc. Ordonné prêtre en 1958, lui dont le désir était d’être pasteur, aura passé une grande partie de sa vie à l’école des sourds de Saint-Brieuc, avec Benoît Le Grand. »

Après cette mission qui lui tenait à coeur, il a officié à Binic. « Je sais qu’il a beaucoup marqué la population par sa simplicité. Très proche des gens, il avait une manière bien à lui de faire les choses lors des célébrations : les gestes avaient autant d’importance que les paroles. »On retrouvera cette même proximité et cette même façon de faire lors de son action à Quintin, de 2000 à 2006 : « C’était un homme très heureux dans sa manière d’être prêtre. »

Après avoir souhaité, à 75 ans, ne plus assumer la charge pastorale, il est quand même resté très actif au sein de la communauté chrétienne, accompagnant aussi bien l’équipe du Mouvement chrétien des retraités que celle en lien avec la vie de Charles de Foucault. « Il était aussi un rédacteur très présent, assurant plusieurs rubriques pour notre journal, Semailles nouvelles. »

Samedi 26 décembre, ses obsèques auront lieu à 14 h 30, en la basilique Notre-Dame-de-Délivrance, à Quintin.

Source : http://www.ouest-france.fr © 26 Décembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.