La main des sourds

A la une > Le cambrioleur sourd-muet avait sévi à Meyzieu et Quincieux

Ce jeune homme de 26 ans s’exprimant en langue des signes s’est coupé lors d’un cambriolage. Il a laissé des traces de sang partout, les policiers n’ont eu qu’à passer son empreinte génétique au fichier.

Fallah n’est pas un roi de la cambriole. Il s’est fait prendre bêtement parce qu’il s’était coupé en brisant une vitre pour pénétrer dans une villa de Meyzieu. Comme il a laissé des traces de sang partout, les policiers n’ont eu qu’à passer son empreinte génétique au fichier.

C’est là que le profil de Fallah, originaire du Liberia et en attente d’une carte de séjour, est ressorti. Par la même occasion, les enquêteurs ont retrouvé sa trace sur un autre cambriolage commis à Quincieux le 6 mai.

Le jeune homme de 26 ans ne dérobait pas grand-chose, un appareil photo ici, 300 euros ailleurs. « J’étais dans le besoin, je voulais juste acheter à manger ». A l’époque il ne touchait pas d’allocation.

Fallah ne parle pas hormis quelques petits bruits gutturaux. Sourd et muet de naissance, il s’exprime en langue des signes. « Française, souligne son avocat, il l’a apprise en France ». Pour l’occasion, le tribunal avait sollicité les services d’une interprète.

En dépit de son handicap, le procureur ne s’est pas montré très clément : huit mois de prison avec incarcération. Le tribunal a ramené la peine à six mois et n’a pas demandé d’emprisonnement.

Source : leprogres.fr © 6 Novembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.