La main des sourds

Des sourds retrouvent le goût de la lecture

Marc-André Bernier, le premier bibliothécaire sourd du Québec

Des sourds viennent d’aussi loin que Saint-Jérôme pour participer aux activités organisées à la bibliothèque Le Prévost à Montréaldepuis l’embauche de Marc-André Bernier, le premier bibliothécaire sourd du Québec.

Ces deux dernières années, le nombre de personnes sourdes etmalentendantes fréquentant la bibliothèque Le Prévost a bondi de 320 %. Aidé d’un interprète, le bibliothécaire Marc-André Bernier a expliqué au journal «24 Heures» comment son travail permet aux personnes sourdes de lire davantage et ainsi d’améliorer leurs compétences en français.

Impact concret

«Avant, il y avait un mythe dans la communauté. Les gens croyaient que les livres sont réservés aux savants. Ils ne savaient pas que les livres sont pour tout le monde et que la bibliothèque offre de nombreux services», a-t-il expliqué.

Une proportion importante d’adultes sourds sont analphabètes fonctionnels puisqu’ils utilisent surtout la langue des signes québécoise (LSQ) et lisent moins souvent le français.

«Puisque je maîtrise la LSQ, je peux leur suggérer des livres appropriés à leur niveau en français, ce qui leur permet de s’améliorer, tout en développant un goût pour la lecture.»

Bâtir des liens

L’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension compte beaucoup de résidents sourds puisqu’on y retrouve notamment La Maison des Sourds, le Centre des loisirs des Sourds de Montréal, l’école primaire Gadbois et l’école secondaire Lucien-Pagé, qui comptent des programmes pour jeunes sourds.

Or, avant l’embauche de M. Bernier, il y avait peu de liens établis entre ces organisations et la bibliothèque Le Prévost. Aucun membre du personnel ne connaissait la LSQ et très peu de sourds fréquentaient les services offerts à la bibliothèque.

«Par exemple, on a maintenant un service d’interprétation pour l’Heure du conte. Les jeunes sourds participent aux activités de la bibliothèque», a indiqué M. Bernier.

Services hors les murs

Afin de mieux rejoindre les personnes sourdes, Marc-André Bernier est régulièrement dépêché dans différents organismes afin de faire la promotion des services de la bibliothèque.

«Les gens apprécient beaucoup qu’un membre de la communauté ait été embauché. Plusieurs réalisent qu’ils ne seraient jamais venus à la bibliothèque si je n’avais pas été là», a affirmé M. Bernier.

Des prix et des projets

Ces efforts pour adapter l’offre de la bibliothèque aux personnes sourdes ont valu à M. Bernier et son équipe des prix de reconnaissance et des subventions pour poursuivre leurs projets.

Ainsi, un projet participatif d’abécédaire sur l’alimentation est en cours. De nombreuses personnes sourdes s’impliquent dans la réalisation de ce livre, ce qui leur permettra de mieux s’alimenter.

Source : http://tvanouvelles.ca © 27 Septembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.