A la une

« Après ? Tout est possible… »

Louis Everaert pointe du doigt le retard que nous accusons par rapport aux États-Unis.

Louis Everaert est coordinateur des aides pédagogiques pour la région. Ce sont 13 établissements scolaires qui sont concernés en Wallonie picarde, dont 2 à Tournai: à côté des Ursulines, l’Apedaf intervient aussi auprès de l’école des Frères; 13 enfants sont suivis dans la cité des Cinq Clochers, 40 en Région wallonne.

«Le décret “ intégration ” a changé la donne, reconnaît-il. Mais ne solutionne pas tout. Nous accusons par rapport aux États-Unis un retard incroyable. Outre-Atlantique, il existe même une université réservée aux étudiants sourds et toutes les formations leur sont ouvertes. Il n’y a aucune raison que les sourds soient malins là-bas et idiots ici.»

Et chez nous?

«C’est la grande question qui va nous occuper dans les mois à venir, confie Louis Everaert.Notre mouvement est appelé à mener une grande campagne citoyenne qui doit mêler, et ce à tous niveaux, les professionnels sourds et les futurs adultes. Nous connaissons une avocate sourde, un linguiste sourd, une anthropologue sourde, une assistante sociale sourde, un architecte sourd. L’intégration est un combat de chaque instant et ce combat-là n’est pas gagné.

Mais la surdité ne doit pas être source d’inhibition.»

Source : http://www.lavenir.net © 30 Avril 2015

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.