La main des sourds

Détecteur de fumée : une aide financière est prévue pour les sourds

Les sourds et malentendants peuvent bénéficier d’aides sociales pour installer un détecteur de fumée adapté à leur handicap, son coût étant dix fois supérieur à celui d’un appareil standard.

Tous les logements doivent, en principe, être équipés d’un Détecteur autonome avertisseur de fumée, appelé DAAF, depuis le 8 mars 2015. Un amendement du projet de loi sur l’activité et la croissance, “dit Macron” prévoit que les propriétaires ayant signé un contrat d’achat des détecteurs, à cette date butoir, sont réputés satisfaire l’obligation, à la condition que le détecteur de fumée soit installé avant le 1er janvier 2016. Dans le cas des sourds et malentendants, l’installation est très spécifique, donc onéreuse, puisque que le modèle de détecteur qui leur proposé avoisine les 140 euros, alors qu’un appareil standard coûte moins aux alentoursde dix euros.

Afin d’alléger ce coût, le ministre de Santé vient de rappeler que les personnes souffrant de défience auditive bénéficient de deux types de financement : la Prestation de compensation du handicap (PCH), et les fonds départementaux de compensation du handicap. Dans le cas précis du détecteur de fumée adapté, la PCH peut intervenir à hauteur de 75 % du prix, dans la limite d’une enveloppe s’élevant à 3 960 € pour 3 ans.

Source : http://www.leparticulier.fr © 4 Juin 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.