La main des sourds

France – Jordanie des sourds : les Bleus un ton au dessus

Samedi 11 avril 2015, à Saint-Pierre-lès-Elbeuf, l’équipe de Frande de football des sourds a facilement pris le meilleur sur la Jordanie (4-1).

L’équipe de France

Cette rencontre internationale était organisée dans le cadre de la Semaine du sport handicap mise en place dans la Métropole rouennaise du 9 au 16 avril. Le Comité départemental handisport de Seine-Maritime et Normandie Foot ont travaillé de concert pour mettre en place cette rencontre fort intéressante.

Une opposition de style

Après les hymnes nationaux et une minute de silence en hommage à Bachir Merabet, secrétaire de Normandie Foot, récemment disparu, les deux équipes entament la rencontre sous les ordres de Laurent Duhamel l’ex-arbitre de Ligue1, assisté de Thierry Laurent et d’Aurélien Pignoque.
La rencontre débute sur un rythme soutenu. Les Français plus techniques monopolisent le ballon et dominent d’entrée, grâce à un collectif bien huilé. Les Jordaniens répliquent par un jeu direct, mais n’apportent pas le danger dans la surface adverse.
Excellents dans la récupération, les Bleus sont dangereux et de nombreuses situations critiques pour l’adversaire se succèdent.
Les visiteurs finissent par céder après la demi-heure sur un tir de Charles Rannou, monté aux avants-postes (31e). La domination alors fut totale et en l’espace de cinq minutes les Français creusèsent l’écart grâce à Kevin Oz (35e) et Julien Manceaux (39e).
La mi-temps est sifflée sur le score de 3-0.

Championnats d’Europe en vue

La seconde mi-temps permet à l’entraîneur Daniel Broche de faire tourner, son effectif. Ceci dans l’optique des championnats d’Europe qui vont se dérouler prochainement.
Le rythme baisse mais les Français conservent leur jeu collectif et ajoutent un quatrième but par l’intermédiaire du benjamin de l’équipe (19 ans), Valentin Lefèvre (70e).
Les Jordaniens sauveront l’honneur sur penalty en fin de match : score final 4-1.
L’association Normandie Foot, qui fête ses dix ans, aura une nouvelle fois réussi son pari qui était de montrer que le handicap n’empêche pas la pratique du sport. De plus, Alain Loisel et son équipe ont réussi à créer entre les différents acteurs de cette journée des liens de fraternité, liens qui par les temps qui courent sont une véritable richesse.

Source : http://www.lejournaldelbeuf.fr © 16 Avril 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.