Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

Une journée pour se préoccuper de l’audition

Des jeunes de l’association Serac et ceux de la Maison familiale et rurale pour un complément de formation à la langue de signes.

Opération de sensibilisation à l’audition et présentation de l’outil indispensable de communication avec les sourds, la langue des signes, étaient au programme d’une journée organisée par l’association Serac.

« Environ 10% de la population souffre de troubles de l’audition. Les jeunes âgés de 15 à 24 ans sont de plus en plus touchés par une baisse auditive liée au fait qu’ils écoutent trop fort et trop souvent de la musique » , expliquait, Sandra Dupuis, directrice de l’association Serac (sourds, entendants, recherche, action, communication) à la Maison familiale et rurale, route de Blachon, à Baie-Mahault, où se déroulait une manifestation dans le cadre de la Semaine de l’audition.

PHÉNOMÈNE SOURNOIS
Et d’ajouter : « On estime que les jeunes écoutent 1 h 51 de musique par jour. C’est nocif et cela endommage l’audition et pose des problèmes au niveau de la vie quotidienne. »
Les problèmes d’audition ne sont pas acceptés dans notre société. On va chez l’ophtalmologue, sans problème. Mais on ne se pose pas la question de savoir si on entend bien. « Pour faire un audiogramme, très peu vont vers le médecin spécialiste : oto-rhinolaryngologiste (ORL). La surdité est un phénomène sournois, insidieux, qui s’installe petit à petit. Il faut, en amont, leur faire prendre conscience que le bruit est nocif » , note Mme Dupuis.
L’association Serac Antilles-Guyane oeuvre « à construire un pont entre les sourds et les entendants » . C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle a également axé cette journée dédiée à l’audition autour de ce qu’on peut présenter la langue des signes ; option au bac en Guadeloupe depuis 2008.

La langue des signes : un complément de formation
La Maison familiale et rurale (MFR), d’éducation et d’orientation, à Blachon/Baie-Mahault, dirigée par Urbain Gautier, enseigne un complément de formation : le langage des signes qui donne des connaissances supplémentaires aux jeunes qui préparent un Baccalauréat professionnel services aux personnes et aux territoires (Sapat).
Cet enseignement s’effectue en deux ans.

Source : http://www.guadeloupe.franceantilles.fr © 17 Mars 2015

Les commentaires sont fermés.

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Pour débloquer Sourds.net dans votre bloqueur, il vous suffit de :

> Cliquer sur l\\\'icone de votre bloqueur de pub en haut de votre navigateur

> Puis cliquer sur le bouton de désactivation

Rafraîchir
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro