Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

Signes et formations met le web au service des sourds

La startup Signes et Formation, basée à Saint-Etienne, vient de lancer “Sourdoués” la première plateforme d’e-learning en langue des signes française. Une innovation pour les personnes sourdes qui permettra à l’entreprise de doper son chiffre d’affaires en 2015.

Cédric Richard a créé Signes et formations en octobre 2012 avec Karine Lasne et Camille Vandecrème.

L’année qui commence sera décisive pour Signes et formations. La startup stéphanoise, spécialisée dans l’interprétariat en langue des signes et la conception de supports pédagogiques multimédias pour les sourds, vient de lancer “Sourdoués”, la première plateforme de formation à distance en langue des signes française. « Nous avons consacré une année à sa création, souligne Cédric Richard, associé et gérant de la société. Le challenge pour 2015 et de la faire connaître et de la commercialiser. »

300 000 personnes concernées
L’idée de Sourdoués est née d’un chiffre : 80 % des personnes sourdes éprouvent de grandes difficultés à lire et écrire le français. La plateforme, qui s’adresse aux 300 000 sourds signant français, proposera chaque mois de nouveaux cours présentés sous forme de vidéo en langue des signes. Les premiers cours mis en ligne abordent le français, l’informatique et la vie quotidienne (résilier son bail, remplir sa déclaration d’impôts…). Chaque enseignement est composé d’un petit film pédagogique de quelques minutes et d’une série d’exercices. Sourdoués propose également les services d’un coach à distance.

Objectif : une quarantaine d’abonnements par mois
L’accès à la totalité des cours se fait sur abonnement (à partir de 20 euros par mois).
Lors de son premier mois d’activité, la plateforme a enregistré une dizaine d’inscriptions, sans communication particulière. « Notre objectif est de progresser au rythme d’une quarantaine d’abonnements par mois », souligne Cédric Richard. Les efforts commerciaux de la start-up vont se porter sur les entreprises employant des personnes sourdes et qui veulent les aider à progresser. « A trois ans, notre objectif est de constituer des partenariats public-privé avec des universités en matière de recherche sur l’enseignement pour les sourds », ajoute Cédric Richard.

De nouvelles embauches
Avec le lancement de Sourdoués, la petite entreprise stéphanoise, créée en octobre 2012 et entièrement financée sur fonds propres, vise un chiffre d’affaires de 300 000 euros sur l’exercice 2015 contre 130 000 euros en 2014 (résultat à l’équilibre). La startup, installée au cœur du Bâtiment des hautes technologies, va accompagner son développement de deux nouvelles embauches cette année. La structure, fondée sous forme de Scop par trois associés (Cédric Richard, Karine Lasne et Camille Vandecrème), a déjà recruté trois salariés en septembre dernier : une interprète langue des signes, un traducteur français/langue des signes et un infographiste.

Source : http://acteursdeleconomie.latribune.fr © 17 Février 2015 à Saint-etienne

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.