Accessibilité à Lannion : « Les gens ne se rendent pas compte »

Pour Laurent Faucillon, 46 ans, sourd, il faudrait davantage de versions sous-titrées (y compris françaises) au cinéma, des téléviseurs adaptés dans les hôtels, des alarmes visuelles, des mails ou des SMS pour joindre les services où l’on doit prendre des rendez-vous (comme le coiffeur). « Si je veux assister au conseil d’agglo ou municipal, il faut que je fasse venir un interprète en langue des signes. »

>>> Site <<<

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.