A la une

99% des sourds et des malentendants ne connaissent pas la LSF !!!

Afficher plus

Articles similaires

9 commentaires

  1. si on prends en compte les malentendands agés victimes de presbyaccoussie. on est deja pas loin du compte.

    Si on ajoute les implantés, ça doit faire la maille.

    J’ai peur (et je ne lance pas une polémique) que ce taux ne bouge pas.

    JJ

    1. 99% est une perle…parmi les perles!,1% de la population sourde signante,c’est éloigné de la réalité,nous sommes quand même à plus de 500 000 personnes signantes sur 4 millions de sourds donc ça ne fait pas 1% toutes générations confondues et il y a des personnes sourdes implantées signant aussi!.

      merci de ne plus mélanger implant et lsf,ce sont deux choses complètement différent…l’implant est pour repèrer des sons et la LSF est un moyen de communication,il y en a qui ont les deux et ils sont nombreux puisque j’en vois à mon travail!.

  2. Bon

    je suis allé voir les derniers chiffres disponibles, ils portent sur 1999.
    Pour le ministère de la santé “En France métropolitaine, 5 182 000 personnes ont un handicap auditif,” , Enfin, environ 119 000 personnes utiliseraient la langue des signes en France métropolitaine..
    Soit 2, 3 % (ou 97, 7 % de non signants). Les 99 % sont donc une exagération, en effet.
    remarques :
    *Les chiffres sont anciens je ne sais pas si les % ont beaucoup changés (si certains d’entre vous sont plus spécialistes merci de donner votre avis).
    * de toute facons, comme je le disais, ces milions de sourds incluent les personnes soufrant de presbyaccoussie plus ou moins immportante et qui n’ont aucun besoin de LSF. Il faut donc rapporter ça au sourds profonds (303 000, selon le rapport en 1999) et là nous sommes à plus de 39 % de signants.
    * Je n’ai aucunee idée de l’évolution de ces chiffres. Quelqu’un as-t-il une idée ?

    * denier point mea culpa pour l’implantation. J’aurais du parlé de jeunes implantés. De toutes facons, les nombres ne me semblent pas encore un enjeux important.

    JJ

    http://www.drees.sante.gouv.fr/handicap-auditif-en-france-apports-de-l-enquete-hid-1998-1999,5098.html

    1. tout à fait,les satistiques en général sont fausses…c’est bien ce que je pensais 1% de signants était vraiment une exagération…on peut calculer sur le nombre de sourds dont 3/4 des cas de surdité sont des personnes âgées tel le presbyacousie mais parmi les personnes âgées,il y a aussi qui ont été des enfants,des adolescents sourds jusqu’au 3ème âge…d’où la complexificité des calculs et précisions.

      Sachons qu’en France,1 enfant sur 1000 naît sourd sur 800 000 naissances,donc ça fait combien d’enfants par an?,et combien de % de sourds profonds parmi les enfants,dont des cas rares comme le syndrome d’usher qui touche 1 enfant sur 25 000 environ (soit 400 enfants par an),combien de % d’enfants sont sourds légers à moyen qui représentent 2/3 des enfants environ…non seulement,c’est 1 enfant sur 1000 avant un an et 1 enfant sur 5000 avant 5 ans sans oublier les cas de surdité dès l’adolescence…

      Et quel que ce soit l’époque,le nombre d’enfants sourds ne change pas.

      La LSF intérèsse beaucoup de gens et depuis le film “la famille bélier”,c’est à la mode et intérèsse de plus en plus de parents de très jeunes enfant y compris entendant (d’où la multiplication des crèches utilisant la LSF,dans certaines maternités,on propose aussi des petites brochures bébé signe).

      Concernant les parents de très jeunes enfants sourds majoritairement implantés dans les cas de surdité profonde,même certains ORL et quelques spécialiste conseillent les parents d’utiliser la LSF car ils se rendent compte que cette langue a des effets bénéfiques sur les enfants, ils apprennent des mots beaucoup plus vite et ça n’empêche pas qu’un jour l’enfant oralise,la LSF est un moteur d’exploration linguistique naturel chez les enfants sourds,elle donne envie à l’enfant sourd de parler oralement,c’est le cas de 96% d’enfants sourds de l’association où je travaille.

      Je reçois très souvent les parents de très jeunes enfants très souvent implantés,ils sont tous satisfaits d’apprendre cette langue vivante,ils voient le progrès fulugrante de l’éveil de leur jeune enfant en matière du vocabulaire et de la communication,ils sont impressionnés de l’effet magique que ça se produit,la communication se fait dans deux sens.

      À mon avis,la LSF sera de plus en plus conseillé par les spécialistes de la petite enfance en complément des séances d’orthophonie pour la meilleure mise en place de la communication précoce parents et enfant sourd en complément de l’implant cochléaire,c’est ce que j’observe depuis quelques années tandis que par le passé,les spécialistes qui proposent l’implantation de l’enfant sourd étaient très réfractaires à la LSF car ils pensaient qu’il n’y a pas comptablité LSF et implant…ils se sont rendus compte au fil du temps de leur erreur et ils proposent maintenant grâce aux associations de parents d’enfants sourds de faire les deux.La communication précoce est très important pour l’épanouisement de l’enfant.Donc la satistique peut encore changer!.

  3. Je ne sais pas. Nous nous n’avons jamais envisager la LSF. En terme d’intégration et de langues vivantes, nous trouvons notre enfant assez occupé avec le français, l’anglais et l’espagnol. Mais bon pourquoi pas.

  4. J’ai appris le français, l’anglais, un peu d’espagnol et le latin. La LSF ne m’en a nullement empêché, au contraire c’est une richesse de pouvoir comparer toutes ces langues vivantes !

  5. J’ai bien lu votre message et je ne cherche nullement non plus à vous convaincre quoi que ce soit. En fait, ce qui m’a interpellé, ce sont les mots ” intégration ” et ” occupé ” … comme si les langues orales étaient les seuls critères sine qua non pour s’intégrer et que la LSF alourdirait l’emploi du temps de votre enfant ! Pour ma part c’est grâce à la LSF que j’ai acquis toutes ces langues puisque la première est, pour moi, le mode d’expression ” oral ” le plus adapté et aisé, avant de passer à l’écrit.
    Voilà tout ce que j’ai à dire…

    1. tout à fait,la LSF est le moteur d’exploration linguistique,et favorise justement la facilitation d’apprendre d’autres langues étrangère plus tard car un tout petit sourd ,la LSF est comme un jeu doublé de la langue française…un ami du père de mon fils a commencé la LSF puis le français,il est maintenant professeur d’arts plastiques après des études universitaires.Il a un très bon niveau de français,il parle bien,il signe bien pourtant ses parents sont entendants,il est le seul sourd de la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.