La main des sourds

Elle brise le silence pour les sourds et aveugles

L’association L’Embobiné a proposé une projection particulière, jeudi soir. Marie Heurtin a été diffusé en présence de son réalisateur.

Jean-Pierre Améris est un réalisateur fidèle à l’Embobiné, et Joelle Demarthe.

L’Embobiné a proposé, jeudi soi deux projections du film de Jean-Pierre Améris, Marie Heurtin , qui avait déjà connu un vrai succès auprès du public, lors de son passage au Cinémarivaux, à l’automne dernier.

Mais la projection de 18 heures a proposé un bonus : la présence du réalisateur pour une rencontre avec le public, venu assez nombreux.

Une interprète

L’histoire de Marie Heurtin, une jeune fille née aveugle et sourde, à la fin du XIXe siècle, a captivé le cinéaste, qui avoue avoir travaillé sur ce sujet durant sept longues années. À travers le récit de la vie de cette jeune fille, « une bête furieuse » à son arrivée au centre spécialisé, tenu par des religieuses de Larnay, Jean-Pierre Améris a rendu hommage au travers de son long-métrage à la ténacité tant de sœur Marguerite, qui a « inventé » une méthode pour apprendre la langue des signes aux personnes aveugles et sourdes, que de Marie Heurtin, elle-même, qui a fini par écrire, lire en braille et laisser un bouleversant témoignage de sa brève existence (elle est morte à 36 ans).

Pour incarner son héroïne, il a d’abord cherché une actrice elle-même sourde et aveugle, mais a eu le coup de foudre pour la jeune Ariana Rivoire, qui est sourde. La jeune fille a mis tout son vécu dans cette interprétation, laissant enfin éclater au grand jour, les frustrations de son enfance. Et de la frustration, naît la violence.

Divers spectateurs malentendants avaient saisi l’occasion pour venir au cinéma, d’autant que le film était sous-titré, et qu’une interprète en langue des signes avait été sollicitée pour faciliter le débat.

Source : http://www.lejsl.com © 14 Février 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.