Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Ils aident les sourds dans leurs démarches

Vigneux-sur-Seine, lundi. Pascal Leprince et Valérie Laurent sont membres de l’association Nos mains pour entendre.

Sortir les gens de leur isolement. Voilà le credo des bénévoles de l’association Nos mains pour entendre (NMPE), qui milite depuis trois ans en faveur des sourds et malentendants à Vigneux-sur-Seine. A l’initiative de Valérie Laurent, sa présidente, l’association a mis en place des permanences mensuelles en mairie afin d’aider les personnes frappées de troubles de l’audition dans leurs démarches administratives.

La première se tient ce matin de 10 heures à midi à l’accueil de l’hôtel de ville et vient combler un vrai manque selon les responsables de NMPE.

« Pour les sourds comme pour toutes les personnes touchées par l’invalidité, les problèmes d’accessibilité restent très importants dans l’ensemble des lieux publics, rappelle Valérie Laurent, entendante qui pratique aussi la langue des signes. Dans une mairie, par exemple, un sourd seul ne pourra pas se faire comprendre des agents d’accueil qui se retrouvent eux aussi coincés. Sa seule alternative est d’être accompagné d’un proche entendant qui sera en mesure de la comprendre et de répercuter ses demandes. »

Des initiatives rares

Un impératif auquel s’est plié à de très nombreuses reprises Pascal Leprince. Sourd de naissance, cet adhérent de NMPE va assister Valérie Laurent lors de chacune des permanences. « Notre première rencontre s’est faite à l’accueil de la mairie, rappelle-t-elle. Pascal était accompagné de son épouse, sourde elle aussi, mais qui oralise c’est-à-dire qui lit sur les lèvres. Malgré cela, ils étaient en difficulté à l’accueil. Pascal signe naturellement et très rapidement, ce qui va mettre en confiance les usagers malentendants que nous allons assister dans leurs démarches. »

Alors que la loi handicap du 11 février 2005, prévoyant notamment le renforcement de l’accessibilité des personnes handicapées aux espaces publics, peine à se mettre en place, la commune de Vigneux apprécie l’initiative. « Les responsables de l’association m’ont présenté le projet qui a immédiatement retenu mon attention, indique Joël Gruère, adjoint au maire chargé des sports et de la vie associative. Dans la plupart des villes, peu de choses sont encore mises en place en faveur des malentendants. L’initiative a reçu également l’approbation du maire Serge Poinsot (UMP). Les municipalités ne sont pas en mesure de tout prendre en charge à ce niveau. Lorsque des associations ont des idées, c’est appréciable. »

Source : http://www.leparisien.fr © 17 Janvier 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.