La main des sourds

À la découverte de l’histoire de la Persagotière

Annie Héraud, Fanny Sallé et Lucette Piveteau invitent à découvrir le passé de la Persagotière.

À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, samedi, l’Institut de la Persagotière invite les curieux à découvrir le domaine et son histoire. « Avec le concours des archives municipales, le groupe mémoire Nantes-sud a réalisé un bulletin complet autour du passé de l’institut, annonce la directrice, Fanny Sallé. Ce bulletin sera présenté samedi. Nous entendrons également des extraits de témoignages et nous proposons une visite unique du site, dès 14 h. »

Annie Héraud et Lucette Piveteau font partie du groupe mémoire. Avec plusieurs autres habitants, elles ont débuté, en 2005, un travail autour du quartier : « Notre objectif est de collecter les souvenirs des anciens, les témoignages des habitants, afin de retracer l’histoire du sud de Nantes. » Saint-Jacques, l’école Ledru-Rollin, les bombardements de 1945… Le groupe compte à son actif huit bulletins illustrés par de rares photographies et les précieux souvenirs des témoins de l’époque.

« C‘est la première fois que nous dédions un numéro complet à un seul et unique sujet »,précise Lucette Piveteau. Dans les années 1820, l’enseignant sourd René Dunan fonde la première école de sourds-muets, rue Crébillon. Après plusieurs transferts, le domaine de la Persagotière est choisi. Louis-Augustin Cailleau (dit frère Louis) prend la relève de René Dunan et l’école est rachetée par le conseil général de Loire-Inférieure. De nos jours, les enfants sourds-muets sont intégrés parmi les autres élèves.

L’Institut de la Persagotière a accueilli jusqu’à 400 jeunes. « Nous avons découvert que la kermesse de la Persagotière était un événement important puisque des centaines de personnes y participaient. Dans les années 1950, des avions lançaient des prospectus pour en faire la publicité », s’exclame Annie Héraud. Un passé que les visiteurs pourront redécouvrir àtravers les témoignages des anciens élèves et professeurs, recueillis dans le bulletin du groupe mémoire.

Source : http://www.ouest-france.fr © 18 Septembre 2014 à Nantes

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.