« La langue des signes, c’est mon identité »

Delphine Auvrouin, malentendante.

C’est en école primaire que j’ai compris que j’étais différente. En CE1, des difficultés scolaires sont apparues et grâce à l’Arplies (Association régionale pour l’intégration des enfants sourds), j’ai bénéficié de l’aide d’une orthophoniste à l’école. Avec le soutien de mes parents, qui ont refusé de m’inscrire dans une école spécialisée, j’ai grandi comme tout le monde, mais ce fut un apprentissage assez dur.

À l’adolescence, j’ai appris la langue des signes qui m’a permis de m’épanouir. C’est ma langue, mon identité. Après l’obtention de mon brevet, je suis allée dans une école à Mayenne pour préparer un CAP et un Bac Pro en PAO (Publication assistée par ordinateur).

Aujourd’hui, j’utilise la langue des signes quand je suis avec des malentendants, dans ma famille, avec mes trois enfants. En milieu professionnel, j’utilise la lecture labiale. Avec des amis sourds et malentendants nous organisons des soirées d’échanges Café-Signes, à 20 h 30, à la Taverne à Saint-Géréon, ouvertes à tous . »

Source : www.ouest-france.fr © 2 Décembre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.