Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

Les sourds auront leur lieu à Castéja

Les discours officiels ont été traduits en langue des signes. Ici, Christian Eckert au pupitre.

Cette fois, c’est officiel : Gironde Habitat est depuis hier le nouveau propriétaire de l’ancien commissariat Castéja. Le bailleur social a acquis le gigantesque bâtiment moyennant 12 millions d’euros, avec une décote de 32 % par rapport à sa valeur vénale. Charge au bailleur d’y construire des logements sociaux, en l’occurrence 65 % (notre édition de vendredi). Gironde Habitat s’est d’autre part engagé à respecter la structure du bâtiment principal, sa façade et sa chapelle dans un programme qui comprend également une résidence hôtelière, une école maternelle et un foyer de jeunes travailleurs.

La mémoire des sourds

Il s’agit de la première vente en France d’un bien immobilier de l’État, selon la loi Duflot, qui propose un rabais en échange de logements sociaux. Secrétaire d’État au Budget, Christian Eckert avait tenu à faire le déplacement : « Le patrimoine de l’État ne se cède pas n’importe comment. Quand on le fait comme ici au service de l’intérêt général, il faut le dire. »

Outre un cortège d’officiels invité à parcourir le dédale des lieux, beaucoup de sourds assistaient hier à la cérémonie officielle. C’est en effet là qu’a ouvert dès la fin du XVIIIe siècle le lieu où étaient accueillies les jeunes sourdes de toute l’Europe (les garçons, eux allaient à Paris) pour y recevoir un enseignement en langue des signes dont l’abbé de l’Épée, créateur de l’œuvre, a été le précurseur. Sa statue trône toujours en façade, et des éléments de décor reprennent l’alphabet des signes. D’où l’importance que l’ancien commissariat revêt pour leur fédération Cris et pour l’association de sauvegarde montée pour l’occasion. Les associations ont à nouveau l’assurance que, oui, un lieu de mémoire de 80 m² serait dévolu à l’œuvre de l’abbé de l’Épée. Certains des studios de la partie « foyer », à l’arrière du bâtiment principal, seront d’autre part équipés en domotique pour y accueillir des malentendants.

Source : http://www.sudouest.fr © 1 Novembre 2014 à Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.