Talence : les parents de Jad retrouvent l’espoir

Le couple marocain, qui veut rester en France, a été reçu hier à la préfecture

Jihane, Jad et Ahmed espèrent désormais pouvoir rester en France.

Jihane et Ahmed Mourhi sont repartis hier avec de l’espoir du rendez-vous que la préfecture leur avait proposé mardi. Ce jour-là, «

Depuis plusieurs mois, Jihane et Ahmed vivaient dans l’angoisse de devoir quitter la France et tout particulièrement l’agglomération bordelaise. Jad est suivi depuis sa naissance au centre hospitalier universitaire de Bordeaux. Des soins sont possibles et une opération, bien que rare et difficile, est envisageable dans quelques années.

Ils résident à Talence depuis plusieurs années. Tous deux ont fait des études en informatique. Ahmed, déjà titulaire d’un Master 2, a trouvé un emploi en CDI à Pessac. Jihane aura terminé à la fin du mois d’octobre son propre Master 2. Le couple, qui aspire depuis longtemps à rester à Bordeaux, a vu son désir renforcé depuis la naissance de Jad. Il a suivi le cheminement classique des étrangers désireux de rester dans l’Hexagone, espérant pouvoir défendre ses arguments. Mais ils ne sont pas parvenus à franchir la barrière du guichet d’accueil du service des étrangers. Ils avaient saisi le cabinet d’avocats de Me Pierre Landete, mais leur dossier n’avait toujours pas avancé.

Depuis hier, c’est désormais chose faite. C’est en tout cas le sentiment de Jihane à l’issue du rendez-vous d’hier avec le responsable du service des étrangers. « Notre situation a été analysée. J’ai eu le sentiment d’avoir été face à des interlocuteurs à l’écoute, confiait hier après-midi la jeune femme. Ils nous ont dit que les titres de séjour que nous possédions actuellement n’étaient plus adaptés. »

Jihane dispose d’un document lié à son statut d’étudiant, qui va s’arrêter à la fin du mois d’octobre, Ahmed a obtenu il y a quelques semaines une autorisation de séjour d’un an. « On avait déjà expliqué notre situation et fourni tous les documents à plusieurs reprises, relève Jihane. Les services de la préfecture ont néanmoins plaidé qu’ils n’avaient pas reçu notre dossier et que le service en charge des étrangers avait beaucoup de travail. Mais, à l’issue du rendez-vous d’hier, on nous a assuré que nous aurons un autre rendez-vous d’ici une dizaine de jours pour régler notre problème. Selon la préfecture, le document qui nous convient est le titre de séjour vie privée, vie familiale puisqu’il nous permet aussi de travailler. »

Jihane avoue cependant ne pas être encore pleinement soulagée. « Je serai vraiment rassurée lorsque j’aurai le document qui nous permettra de rester en France entre les mains. »

Le jeune couple est tout entier tourné vers sa volonté de s’installer durablement et de faire soigner Jad. Sur sa tablette, Ahmed a enregistré le reportage passé il y a quelques jours sur France 2 qui montre un jeune anglais de 9 ans, qui souffre de la même pathologie que Jad et qui aujourd’hui parle et entend. Une opération a permis de lui installer derrière l’oreille un appareil qui capte et diffuse les sons vers l’oreille moyenne. À Bordeaux, Jad a l’espoir d’être un jour comme lui.

Source : http://www.sudouest.fr © 25 Septembre 2014

4 commentaires
  1. Sylvie dit

    Tant mieux si l’admnistration a entendu la volonté de ce couple et qu’ils ne sont plus contraints à partir au Maroc mais visiblement,il leur manque d’autres informations importantes notamment la mise en place à la communication adpaté aux sourds…les parents avec qui je travaille qui sont majoritairement pro-implant cochléaires et moi sommes d’accord ,LA LANGUE DES SIGNES DOIT ÊTRE OBLIGATOIRE QUAND ON A UN BÉBÉ SOURD car l’apprentissage de l’oral est très très long et tout dépend de l’enfant(donc résultat très variable)…je connais des enfants implantés complètement muets (enfin pas beaucoup)et le pire,c’est que j’ai accueilli une maman qui A ATTENDU 8 ANS pour apprendre la LSF et pendant des années,elle a cru que l’orthophoniste est la magicienne de la communication,que le LPC marcherait,ça n’a pas marché sur son fils,maintenant,il a 18 ans et ne sait ni parler oralement,ni signer,ni lire sur les lèvres,ni décrypter le LPC et on ne sait pas quoi faire de lui et il est implanté (à l’âge de 3 ans),ses parents ont fait le choix de l’intégration individuelle (c’est à mon avis une grave erreur)!!!,c’est une histoire triste…sa maman a beaucoup trop attendu et voilà un échec,je ne le souhaite pour aucun de ces enfants y compris implantés…LA LANGUE DES SIGNES EST LE SÉSAME DE LA COMMUNICATION et stimule vraiment l’enfant sourd,donne vraiment À l’enfant sourd d’avoir envie de parler oralement,c’est LE MOTEUR DE LA COMMUNICATION.

    Deuxièmement,ce couple n’a pas compris que le cas du petit garçon anglais n’a pas du tout le même problème que leur fils,le petit anglais lui bénéficie de l’implant de l’oreille moyenne donc il a des osselets auditifs qui ne fonctionnent pas,l’implant d’oreille moyenne est un dispositif où la bobine de fil métallique fait osciller mécaniquement les petits os afin de permettre les ondes sonores d’atteindre la cochlée en bon état or CE PETIT GARÇON N’A PAS DE CONDUIT AUDITIF ET D’OSSELETS,puisqu’il PORTE LE BANDEAU BAHA,donc c’est l’implant BAHA qui l’attend,c’est complètement différent,ceci est un boîtier vibratoire avec vis insèrée dans le crâne qui vibre ,l’onde traverse donc le cerveau pour atteindre la cochlée en bon état (bon état?,il faut attendre vu son très jeune âge).On ne peut pas comparer les deux enfants ,ils n’ont pas le même problème auditif.

    La surdité elle-même n’est pas une maladie,ni un manque surtout pour les enfants,c’est une erreur de dire que c’est une pathologie,une maladie,il faut que ça cesse!.Ce petit garçon N’EST PAS MALADE mais a tout simplement UNE MALFORMATION ANATOMIQUE DE L’OREILLE!.être sourd,ce n’est pas grave,on n’en meurt pas…ce n’est pas grave du tout!,c’est la société qui a crée le phénomène d’anomalie car elle est incapable de s’adapter à la diversité humaine alors que l’adaptation extérieure est une preuve d’intelligence humaine,encore une fois,on demande aux plus vulnérables de faire des efforts au mépris de la société,c’est trop facile,la facilité…

  2. jj dit

    Ce petit garçon N’EST PAS MALADE mais a tout simplement UNE MALFORMATION ANATOMIQUE DE L’OREILLE!.

    Beati pauperes sipritu

  3. Sylvie dit

    Pauvre esprit voulez vous dire en Latin…le pauvre esprit c’est vous-même monsieur!,quand quelqu’un dit à l’autre ce qu’il est,c’est qu’il est soi-même ce qu’il est en réalité,tu es un pauvre esprit …

  4. MG dit

    Exactement de ce qu’a dit Sylvie… Pauvre Esprit..

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.