La Saga du Rhum, seul musée équipé pour les sourds

0
La Saga du Rhum fait parti des trois structures de l’île parmi la centaine testée à avoir été labellisées

Le musée de la Saga du Rhum a reçu hier le label “Surdité-LSF” pour la qualité d’accueil des personnes sourdes. Selon une enquête récente, seuls trois établissements publics de l’île sont correctement équipés.

handicap

Ouvert en 2008, le musée de la Saga du Rhum a déjà reçu de multiples récompenses pour son accueil des personnes porteuses de handicap : label Tourisme et handicap en 2012 et surtout la 2e place aux Trophées nationaux de l’accessibilité en 2013. Hier, c’est la Commission d’enquête sur l’accessibilité des personnes sourdes (CEA) qui lui a remis le label “Surdité-LSF”.

En plus d’audio-guides gratuits pour les personnes malentendantes, le musée propose une visite en langue des signes grâce à une médiatrice culturelle. Ce service est gratuit et sur réservation.

Malgré ses 36 000 visiteurs annuels qui en font une petite structure touristique, le musée est le seul de l’île à être aussi bien adapté aux personnes porteuses de handicap. En comparaison, la Cité du Volcan, ouverte en août dernier après trois ans de travaux et plus de dix millions d’euros d’investissements a fait l’impasse sur de nombreux équipements adaptés aux personnes handicapées, notamment à destination des non-voyants et des sourds.

“L’important, c’est de considérer les personnes porteuses de handicap comme des clients tout à fait normaux, précise Danièle Le Normand, directrice générale adjointe du groupe Isautier. Le développement de la Saga du Rhum s’est fait, dès le début, avec une volonté de recevoir tout type de public. Nous aurions pu considérer ces investissements comme des dépenses superflues. Mais nous n’avons pas eu une lecture économique. Nous avons défendu une vision pour la défense de nos ambitions et faire de ce site un lieu accessible à tous”.

LE ZÉRO POINTÉ DES SERVICES PUBLICSL’exemple de la Saga du Rhum est malheureusement un cas à part à la Réunion. Selon l’enquête menée en 2013 par la CEA auprès d’une centaine d’établissements, seuls trois sont correctement adaptés aux personnes sourdes dont Axa Assurance et le GET 974. Les autres ? C’est le néant, ou presque. Zero pointé pour les services de l’État testés (services de la préfecture, service de la justice, Police…), zéro pointé encore pour le Conseil Régional, le Conseil général et les services intercommunaux. “C’est un bilan très négatif”, regrette Jean-Pierre Clain, le président de la CEA.

Malgré la loi de 2005 qui devait obliger les établissements recevant du public à s’équiper pour accueillir les personnes handicapées, très peu de bâtiments sont aujourd’hui aux normes. Il s’agit parfois de problèmes techniques et financiers quasi insurmontables, mais pas toujours. “Nous avons contacté les collectivités il y a 10 ans pour leur proposer nos services. Les musées de la Région viennent seulement de faire appel à nous, 10 ans après”, constate Guillaume Fok-Yin, président de l’Association des sourds Réunion.

Source : http://www.clicanoo.re © 3 Octobre 2014 à Réunion

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.