INFORMER AVEC DES SIGNES

Depuis trois semaines, Nouvelle Calédonie 1ère publie quotidiennement “L’actu en bref” en langue des signes sur son site internet. Objectif : informer de l’actualité locale les Calédoniens sourds et malentendants.

Pas besoin de gros moyens pour enregistrer et publier «L’Actu en bref en langue des signes». James Wallès Kotra utilise un simple ordinateur avec caméra intégrée.

Muni d’un ordinateur portable avec caméra intégrée, James Wallès Kotra, journaliste stagiaire à NC 1ère, enregistre sa vidéo quotidienne de «L’actu en bref». Dans son bureau, le jeune homme de 29 ans enregistre son clip de deux à trois minutes sur l’actualité calédonienne, avant de le publier sur le site internet de la chaîne publique. “Je regarde quelles informations sont les plus pertinentes“, explique James Wallès Kotra. “Et avec l’équipe de rédaction web et en m’aidant des dépêches, j’en fait des brèves en langue des signes”.





Bilingue. La démarche est simple : permettre à toutes les personnes en situation de surdité, comme James, d’être informées de ce qui se passe en Nouvelle-Calédonie et dans le Pacifique. De l’écriture à la publication, en passant par l’enregistrement, le jeune calédonien, en dernière année d’étude à Science Po, s’occupe de tout. C’est lui qui a proposé ces vidéos, qui nécessitent peu de moyens techniques. “Il n’y a pas beaucoup d’accessibilité, de choses adaptées aux sourds et malentendants en Nouvelle-Calédonie“, estime James Wallès Kotra. “Mon objectif à long terme serait de rendre l’information bilingue. En langue des signes et à l’oral“.





Programme. Si Nouvelle Calédonie 1ère n’en est pas encore à ce stade, la chaîne publique s’engage cependant dans une démarche globale dans le domaine du handicap et plus particulièrement de la surdité. Que ce soit dans ses programmes ou dans sa politique interne. “On découvre tout doucement certains modes de fonctionnement”, explique Sylvain Guidot, administrateur régional de France Télévision.“Mais c’est une politique dans laquelle on s’intègre“. Ainsi, outre les pratiques internes et la labellisation Afnor, NC 1ère met à l’antenne depuis le début de l’année plusieurs programmes en langue des signes (lire encadré). “Ce qui est déjà pas mal pour une station comme la nôtre“, souligne Sylvain Guidot. “On souhaite que notre politique sur le handicap soit avant tout visible“. 
L’initiative de James Wallès Kotra a donc été bien accueillie. “Il est immédiatement entré dans l’action et on ne s’imagine pas s’arrêter là“. Le futur journaliste est d’ailleurs lui aussi satisfait de cette première expérience avec la chaîne. “C’est la première fois que cela se fait, alors j’en profite à fond“, se réjouit James Wallès Kotra. En attendant peut-être une information 100% en bilingue.

Source : http://www.lnc.nc © 31 Juillet 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.