A la une

Intégration des personnes sourdes : “Il y a encore beaucoup à faire”

“Cela fait 30 ans que l’association existe et pour l’instant, nous n’avons pas constaté de changements majeurs au niveau des mentalités et encore moins au niveau des structures étatiques”, déplore Guillaume Fok-Yim, le président de l’association des sourds de la Réunion.

L’association des sourds de la Réunion donnait le coup d’envoi hier de son premier festival intitulé : “30 ans de la culture sourde” au domaine du Moca à Saint-Denis. Cet événement prévu sur deux jours était l’occasion pour Guillaume Fok-Yim, président de la structure, de faire un bilan sur la situation des personnes atteintes de surdité dans notre département.

30 ANS DE L’ASSOCIATION DES SOURDS DE LA RÉUNION

Pouvez-vous nous rappeler quels étaient les objectifs visés au début de la création de l’association ?L’association a été créée en 1984 pour permettre aux personnes sourdes de se rassembler. À l’époque, il n’y avait aucune structure qui leur était proprement dédiée. À la sortie de l’école, ces personnes étaient livrées à elles-mêmes. Il a donc fallu mettre en place une association afin de leur permettre, non seulement de se retrouver, d’échanger, mais aussi d’organiser des activités autour du sport ou encore de la culture.

Puis, nous avons voulu préserver la langue sourde. Il faut savoir que dans les années 1880, cette langue était totalement interdite dans les écoles. On a dû se battre pour que les choses changent à ce niveau également. Enfin, nous avons milité pour la promotion et le développement de la culture sourde. C’est dans ce cadre que des actions comme ce festival sont organisées.

Quel regard portez-vous sur la situation des personnes sourdes dans notre département ?

Cela fait 30 ans que l’association existe et pour l’instant, nous n’avons pas constaté de changements majeurs au niveau des mentalités et encore moins au niveau des structures étatiques. Il suffit de voir ce qui se passe dans les services publics pour s’en rendre compte. La charte Marianne exige que les services publics mettent à disposition des personnes sourdes des interprètes. Dans les faits, il n’en est rien. Lorsque je me rends à l’hôpital, c’est à moi de faire le nécessaire pour me faire comprendre. Il en est de même à la préfecture. Cette inégalité de traitement dont nous sommes victimes n’est pas limitée qu’aux services de l’État. Les télévisions non plus ne jouent pas le jeu. Il n’y a pas de sous-titrages pour le journal télévisé idem pour le cinéma. Nous sommes obligés d’aller auxances proposées le dimanche après-midi, seul jour où les films sont sous-titrés. En matière d’éducation, là aussi, il y a un gros travail à faire. Nous pensons que l’enseignement tel qu’il nous est proposé actuellement, n’est pas adapté à notre handicap. Il y a certes des professeurs qui sont spécialisés dans la langue des signes mais au niveau de l’écrit, certains mots n’ont pas encore été traduits. On estime à 90 % le nombre de personnes sourdes qui ont du mal à lire dans notre département. C’est énorme. Pour éradiquer ce problème, il faut commencer par créer des structures dédiées uniquement aux personnes sourdes. À la Réunion, il n’y a qu’une seule école qui est habilitée à recevoir ces personnes contre dix à Madagascar.

Quel est le programme de ce festival ?

Durant ces deux jours (ndlr : hier et aujourd’hui), nous allons organiser une série de conférences consacrée à la surdité. À cette occasion, nous avons invité différents intervenants originaires de Maurice mais aussi de Madagascar. Ils viendront nous faire partager leur expérience. Samedi, nous assisterons au gala de clôture avec la projection de trois films réalisés par des personnes sourdes dans le cadre d’un concours que nous avons organisé. Les membres du jury qui ont pu les visionner se sont dit très surpris par la qualité de ces courts-métrages. Je n’ai pas encore eu la chance de les voir mais j’ai hâte.

Source : http://www.clicanoo.re © 31 Mai 2014 à Réunion

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.