L’accusée reconnaît avoir voulu tuer

0

Volte-face aux assises de Rennes : la femme qui avait grièvement brûlé son mari avoue qu’elle souhaitait bien l’éliminer.

Pour juger Sylvie Besnier, 52 ans, accusée d’avoir tenté d’assassiner son mari en septembre 2011 à Rennes (O.-F. des 21 et 22 mai), la justice a mis les moyens et c’est tout à son honneur. L’accusée et la victime étant sourds, cinq interprètes et travailleuses sociales bilingues traduisent le procès.

Depuis lundi, jurés, magistrats, auxiliaires de justice et public assistent à une formidable initiation à la langue des signes française (LSF). « On voit et on entend un interprète homme prêter sa voix à la femme accusée et, inversement, une interprète femme parler à la place du mari victime, c’est déroutant », résume un membre du public. Déroutant, et passionnant.

Faux certificat de décès

Contrairement à ses déclarations de mercredi, en préambule du procès, Sylvie Besnier a reconnu, hier, qu’en surgissant sur le lieu de travail de son mari, « je voulais le tuer. Mais après, je me suis rendu compte que c’était dangereux. » Cette seconde phrase apparaît très ambiguë.

« En traversant les flammes, votre mari l’a échappé belle », rappelle le président. Après deux semaines au service des grands brûlés du CHU de Nantes, la victime n’a jamais vraiment pu reprendre son travail« Son stress post-traumatique n’a pas entièrement disparu », notent les experts. Il est invalide à 50 %, placé sous curatelle. La procédure de divorce est en cours.

« À la fin, plus rien ne comptait pour Sylvie, à part son ordinateur », ont raconté des proches. Allait-elle quitter ses quatre enfants et partir en Tunisie, avec cet homme rencontré via Internet ? Sylvie Besnier avait établi un faux certificat de décès de son mari, et prétendait qu’il était suicidaire. L’avocat général développera, ce vendredi, cette thèse de la préméditation. La défense plaidera notamment le double enfermement – surdité et prison – de l’accusée, depuis 2011.

Source : http://www.ouest-france.fr © 23 Mai 2014 à Rennes

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.