À l’atelier, ils apprennent la langue des signes

Patrice Guéroult est sourd depuis l’enfance. Il est appareillé, ce qui lui permet de communiquer parfaitement avec les personnes qui l’entourent, mais il connaît en plus la langue des signes.

Grâce au centre social de la communauté de communes de Lucé, un atelier lui permet d’apprendre cette langue à des personnes entendantes qui ont eu la curiosité et la volonté de la découvrir.

Deux vendredis par mois, il partage son savoir avec deux groupes de volontaires de niveau différent, un groupe débutant et un groupe confirmé.

L’apprentissage de cette langue qui utilise la gestuelle des mains, du visage et du corps se fait par thèmes de la vie courante.

Didier Flory, seul interprète sarthois de la langue des signes, est venu, vendredi soir, assister au cours pour parler de l’histoire des sourds, de cette langue qui avait pourtant été interdite lors d’un congrès à Milan en 1880, et qui s’est développée en France dans les années 1980.

L’atelier de la langue des signes fonctionne deux vendredis par mois.

Source : www.ouest-france.fr © 27 Mai 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.