Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

Coureurs sourds, ils se qualifient pour l’Europe

Deux coureurs sourds de l’Avenir cycliste clermontois défendront les couleurs de la France aux championnats d’Europe en Autriche, fin juin.

Les deux coureurs, en compagnie d’un ancien de l’ACC, Steeve Touboul (à gauche).

Ils sont arrivés 1er et 2e du championnat de France VTT handisport qui s’est déroulé il y a quelques semaines à Vauvert, près de Nîmes : avec ce très bon résultat, Florent Delhaye et Alexandre Monleon, deux coureurs de l’Avenir cycliste clermontois (ACC), ont décroché leur place pour les championnats d’Europe qui se tiendront fin juin en Autriche.

« Deux courses VTT les attendent : une en individuels et une autre par équipes, explique Jean-Paul Roger, leur entraîneur. Pour cette dernière, Rémi Girardet, le champion du monde en titre, sera avec eux. »

Sur leurs deniers personnels

Si Florent Delhaye, à l’ACC depuis cinq ans, s’est déjà illustré à plusieurs reprises lors de compétitions de très haut niveau, pour Alexandre Monleon, en revanche, il s’agira d’une première.« C’est sa deuxième saison au club. Il est très prometteur, mais le fait de vouloir trop bien faire lui joue parfois des tours. Lors des championnats de France par exemple, il était largement en tête. Mais il a voulu encore augmenter son avance. Résultat, il a chuté, puis brisé sa chaîne. Il a fini deuxième. »

Avant l’Autriche, une dernière compétition attend les deux coureurs, les championnats de France sur route qui auront lieu les 14 et 15 juin à Bourg-en-Bresse. « On y va pour un podium, mais ce sera dur quand même. Nous ne voulons pas qu’ils prennent de risques inutiles car ils embrayeront directement sur une semaine de stage, puis les championnats d’Europe. Ce serait vraiment dommage que l’un d’eux se blesse juste avant une telle échéance. »

Et comme de coutume, les coureurs iront représenter la France à l’étranger sur leurs deniers personnels. « À chaque fois, ils doivent se débrouiller seuls, car la surdité est un handicap qui ne séduit pas les sponsors. Un peu comme s’il n’en était pas un. Quand on voit leurs résultats, c’est quand même très regrettable. »

Source : http://www.courrier-picard.fr © 26 Mai 2014 à Clermont

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.