Les mains de Stéphanie

0
Non, Stéphanie ne mime pas le tir au pistolet. Son geste indique un « N ».

Aveugle et muette, Stéphanie Perot a donné un cours de langage des signes au Café de la Gare. Une très belle rencontre. Elle reviendra certainement.

Éteignez la lumière et appuyez fortement la paume de vos mains sur les oreilles. Ainsi faisant, vous pouvez vous rendre compte des effets produits par la surdité et la déficience visuelle. Ne rien voir et ne rien entendre constitue le quotidien de Stéphanie Perot depuis sa plus tendre enfance. Pour elle, cela n’a rien d’un jeu.
A 38 ans, la jeune femme domiciliée à Measnes (Creuse), souffre d’une maladie génétique baptisée syndrome d’Usher. Malgré cet enfermement presque total, Stéphanie reste pourtant ouverte sur le monde. Country, gymnastique, tricot, natation. Une passionnée multicarte. Sans oublier le Scrabble®. Mais vendredi dernier, elle était au Café de la Gare pour une autre mission : donner un cours de langage des signes. Un grand moment de bonne humeur et de plaisir partagé.

On appelle cela « un café signé ». L’idée est simple : en toute convivialité et autour d’un café, une personne sourde et muette vient enseigner à un auditoire souvent captivé, le langage des signes. Dans le cas de Stéphanie, il y a donc cumul puisqu’il lui manque aussi la vue. « La prof » est pourtant d’une étonnante dextérité. Elle peut tout dire et expliquer.

Bonjour et merci

D’une main délicatement posée sur sa bouche, elle vous dira « bonjour ». Avec une inclinaison différente, ce sera « merci ». Dans tous les cas, vous aurez droit à une palpation minutieuse de votre visage. Sa manière à elle de mieux faire connaissance.
« Ce langage, Stéphanie l’a appris à l’école des sourds de Poitiers », souligne sa maman, Christiane. « J’ai commencé à l’âge de 12 ans », poursuit sa fille. Ce « café signé » voulu par Marie Fy, membre de l’Association des paralysés de France, était une première à Châteauroux. Au vu du succès rencontré, ce ne sera pas la dernière. Stéphanie Perot est prête à revenir. Pas toute seule : comme vendredi dernier, elle arrivera avec son magnifique sourire et une formidable soif de vivre.

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr © 17 Avril 2014 à Châteauroux

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.