La main des sourds

Un don de 200 dictionnaires de la langue des signes remis aux enfants sourds du Bas-Congo

Sous les auspices de l’ONG « Audio Handicap » chapeautée par M. Serge Kinzonzi, coordonateur national, les enfants sourds-muets des villes de Boma et Matadi dans la province du Bas-Congo ont réceptionné un lot de 200 dictionnaires de la langue des signes.

C’était de la part du Délégué Général de la Société Commerciale des Transports et Ports (SCTP), ex. Onatra.

Cet important don est arrivé à point nommé étant donné que les sourds de cette partie de la province du Bas – Congo avaient grandement besoin de ce manuel pour lequel ils avaient soumis leurs doléances auprès du DG Umba Tito- Di- Malanda dont le geste salué par toute la population Ne Kongo a traduit son sens élevé d’humanisme.

Il a souscrit à la démarche de la Révolution de la modernité volet éducationnel telle que prônée par le Président de la République Démocratique du Congo Joseph Kabila Kabange, initiateur de ce don.

C’est un cadeau inestimable fait à cette catégorie d’enfants vivant avec handicap auditif comme l’expression de son sens de magnanimité. Ne dit-on pas que la bonté est un langage que même les sourds peuvent entendre et que les aveugles peuvent voir…

Il y a deux semaines passées, l’ONG « Audio Handicap » a procédé à la remise officielle de ce lot de 200 dictionnaires à l’école Ephata de Matadi a tenu à remercier de vive voix l’action posée par le numéro 1 de la SCPT pour cet engagement de financer l’impression à la hauteur de 2.000.000 FC (deux millions de francs congolais) de cet important document qu’est le dictionnaire de la langue des signes qui constitue au fait une éducation de base des sourds du Congo.

Sitôt dit sitôt fait, le DG Umba Tito Di Malanda , par son élan de bonté et de compassion, a été à l’écoute. Et il a répondu favorablement à l’appel et au cri de nos frères vivant avec handicap auditif. Il a permis que ce manuel soit parfaitement reproduit en vue de satisfaire leur demande.

Approché par l’Avenir, le coordonateur Serge Kinzonzi a saisit cette opportunité pour lancer un appel pressant aux autres compatriotes et hommes de bonne volonté d’emboîter les pas au DG car cette couche de la population est souvent marginalisée dans la société.

*Un instrument capital au bénéfice des sourds

Ce dictionnaire sur la surdité constitue un instrument capital qui permettra à coup sûr aux déficients auditifs et leurs proches de communiquer aisément par le moyen de la langue des signes.

Hormis du fait que la conception et l’impression du premier lot de ce dictionnaire a bénéficié du parrainage personnel du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, l’ONG Audio Handicap se trouve être confrontée à la difficulté de satisfaire les desiderata sans cesse croissants émanant de la communauté des sourds de notre pays.

Dans notre agenda, l’on prévoit la distribution d’autres lots dans les instituts spécialisés pour sourds-muets établis tant dans la ville province de Kinshasa qu’à l’intérieur de la République Démocratique du Congo où l’on prévoit l’organisation des sessions de formation en langue des signes pour le renforcement des capacités des enseignants.

Pour rappel, l’ONG « Audio Handicap » œuvre depuis plusieurs années, dans la prise en charge médicale, sociale et surtout pour la formation des personnes vivant avec handicap auditif , laquelle formation pouvant leur assurer une auto prise en charge en vue de leur intégration socio – économique dans la société.

Il sied d’indiquer que l’élaboration de ce mini dictionnaire a connu la participation de M. Guillaume Bas’Ikonga, professeur de la langue des signes congolais. L’objectif poursuivi était essentiellement la vulgarisation de la langue internationale des signes.

Source : http://www.digitalcongo.net © 25 Avril 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.