Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

La bibliothèque Fessart risque de perdre son pôle d’accueil des sourds

Rue Fessart (XIXe), hier. Fessart est l’une des quatre dernières bibliothèques disposant d’un pôle sourds, avec Chaptal (IXe), Saint-Eloi (XIIe) et André-Malraux (VIe).

La rumeur se fait de plus en plus forte à la bibliothèque Fessart, dans la rue du même nom (XIXe) : le service d’accueil des sourds et malentendants devrait fermer dans les mois à venir. Une fermeture « compensée », selon la mairie de Paris, par l’ouverture d’un nouveau pôle dans la future bibliothèque Canopée des Halles. <btn_noimpr>

Compensée? Mathématiquement peut-être, qualitativement pas si sûr, estiment les bibliothécaires. Fessart est la seule structure, dans tout le nord-est parisien, à proposer ce plus à ses lecteurs sourds. Accueillis et conseillés en langue des signes, (LSF), ils y trouvent également des DVD en LSF ou sous-titrés en français, et peuvent assister à la plupart des animations, spectacles, ateliers et conférences, le plus souvent dans les deux langues.

Les effectifs pourraient baisser drastiquement

A Fessart, l’Heure du conte est par exemple un rendez-vous régulier que le public sourd fréquente davantage encore que les salles de lecture. L’équipe fait aussi de la sensibilisation dans les écoles du quartier et travaille avec des enfants autistes.

Alors demain, si le pôle disparaît, « c’est tout ce travail qui est réduit à néant, tandis que les usagers de Fessart, bibliothèque de quartier, n’iront pas aux Halles, à des kilomètres de là », souligne le syndicat CGT-culture de la Ville. « L’ouverture d’un pôle sourds à la Canopée est une excellente chose, estime son porte-parole, mais cela ne doit pas se faire au détriment du nord-est. La vérité, c’est que la fermeture de Fessart déséquilibrera la couverture du territoire parisien. » Sans compter que « l’établissement va subir une taille drastique dans ses effectifs. Inévitablement, la qualité du service risque fort d’en pâtir. »

« Aucune décision ne sera prise avant l’ouverture du pôle de la Canopée, en 2015 », assure l’adjoint (PS) à la culture Bruno Julliard. La Ville mise sur cet équipement « plus grand, plus accueillant, plus accessible et offrant plus de services » pour rallier naturellement les usagers sourds de Paris. « Il ne s’agit pas de fermer totalement le pôle de Fessart, veut encore rassurer Bruno Julliard. En revanche, on ne s’interdit pas de réajuster selon la fréquentation. » Ce qui prendra « de toute façon plusieurs mois après l’ouverture des Halles. »

Source : http://www.leparisien.fr © 16 Janvier 2014 à Paris

1 commentaire
  1. JJ dit

    c est dommage.
    Quand j’habitais près de la bibliothèque Fessart. Je suis allé un jour à une conférence sur l’histoire des sourds. Intéressant sauf quand la conclusion est tombée comme un cheveux sur la soupe. “pour poursuivre notre histoire, combattons l’implantation”. ayant emis un doute lors des questions, je me suis fait foutre à la porte.
    Littéralement.
    Tout de même j’espère que la bibliothèque Fessart son gardera son pôle langue des signes.

    JJ

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Pour débloquer Sourds.net dans votre bloqueur, il vous suffit de :

> Cliquer sur l\\\'icone de votre bloqueur de pub en haut de votre navigateur

> Puis cliquer sur le bouton de désactivation

Rafraîchir
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro