La langue des signes prévient les jeunes

0

L’association dicoLSF se mobilise pour faire connaître la langue des signes au grand public et sensibiliser aux risques auditifs.

La 6e assemblée générale de l’association qui couvre les Pays de Loire s’est tenue ce week-end. Cyrille Ruau, directeur, a rappelé que « l’association qui s’adresse à tous les publics – sourd, malentendant ou entendant – a pour maître mots : échange, dialogue et prévention ».

dicoLSF, créée en juillet 2008, se mobilise pour attirer l’attention du grand public sur les risques auditifs de toutes sortes. Des actions de prévention sont ainsi menées en milieu scolaire, dans des centres de loisirs et en milieux festifs. « Nous avons deux objectifs pour l’année à venir : d’une part développer les ateliers Bébé-signe partout dans la région. Une vingtaine d’interventions ont déjà eu lieu à Derval, Gorges et Nantes. Second objectif : ouvrir des actions de prévention des risques auditifs en Vendée et Maine-et-Loire ».

Très sollicitée par les établissements scolaires et les municipalités, l’association, reconnue d’intérêt général, fait appel au mécénat d’entreprise et aux dons. « On pourrait créer des emplois, mais on n’a pas les finances. De plus en plus d’enfants sourds sont en intégration scolaire et se pose le problème de l’accompagnement. On a besoin de bénévoles que l’on forme à la LSF (Langue des signes française) »

Association DicoLSF 40, rue Saint-Jacques, 44200 Nantes. Tél. 02 51 71 75 05 ou 06 88 23 44 67. contact@dicolsf.com ou www.dicolsf.com

Source : http://www.ouest-france.fr © 1 Décembre 2013 à Nantes

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.