Une sourde imposture jusqu’au bout des doigts

C’est la preuve que la farce s’immisce dans les circonstances les plus funestes. Un interprète en langue des signes s’est glissé à la tribune aux côtés d’Obama notamment, réputé inapprochable, lors de la cérémonie en hommage à Mandela. Pour des millions de spectateurs, cet homme rondouillard qui se malaxait les doigts, comme pris d’une poussée urticante, traduisait, dans une grammaire certes étrange, l’intraduisible chagrin de la nation arc-en-ciel. Hélas, au grand dam de la Fédération nationale des sourds d’Afrique du Sud qui, furieuse, raconte que cet homme «s’est juste contenté… de bouger les mains». Selon l’interprète Delphin Hlungwane : «Il gesticulait et bougeait juste ses mains dans tous les sens, il n’avait aucune grammaire, n’utilisait aucune structure, ne connaissait aucune règle de la langue.» Le gouvernement a promis d’enquêter afin de faire toute la lumière sur cette affaire.

Source : http://www.liberation.fr © 11 Décembre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.