La main des sourds

UPOP – Peuple de l’oeil – Cours #4 : Diversité des arts Sourds dans la communauté [Vidéo]

Professeur-es : Jean-François Isabelle, Tiphaine Girault, Théara Yim, Sylvain Gélinas, Hodan Youssouf
18 novembre, 19h – 21h, Aux Derniers Humains (6950 St Denis)

Pour les initiés, le mot Sourd est significatif. Il est le contraire du non-sourd, l’entendant comme nous l’appelons dans la communauté. Le Sourd s’identifie comme étant un individu à part entière, fier de sa langue et de sa culture et appartenant à une communauté distincte, mais souvent méconnue des non-sourds. Le Sourd ne cache pas sa surdité. Elle fait partie intégrante de lui. C’est son mode de vie. Il est membre d’une minorité linguistique et culturelle.
Pour les non-initiés, cette perception du mot Sourd n’existe même pas. Les non-sourds ignorent qu’ils sont entendants. Pour eux, il est de normalité d’entendre et le monde tel qu’on le connaît est construit pour ceux et celles qui entendent bien. Le non-sourd perçoit le Sourd comme un être inadapté, handicapé, faible et qui a besoin de soutien pour développer son autonomie. Le non-sourd ne peut comprendre que le Sourd désire rester sourd, car selon sa perception il n’existe pas de langue ni de culture ni de communauté sourde. Ce sont des regroupements de personnes handicapées qui désirent partager du temps ensemble pour s’exprimer sur leur vécu. Le non-sourd cherche souvent à aider le Sourd en agissant à sa place et prenant des décisions pour lui tout en pensant bien faire.
C’est ici que l’artiste Sourd entre en scène. L’émergence de l’art Sourd dans la communauté permet à l’artiste Sourd de remettre en question les systèmes établis, de confronter des idées, de se redéfinir selon ses propres perceptions, de s’affirmer et finalement d’exister en tant qu’individu à part entière selon ses critères à lui et non ceux imposés par la société dite entendante. À travers ses oeuvres, l’artiste Sourd permet de faire rayonner sa culture et sa langue qui sont souvent méconnues des non-sourds. Il cherche à exister et se faire reconnaître pour ce qu’il est et non ce que les autres pensent de lui.
L’artiste Sourd vit dans un monde qui ne le reconnaît pas. Possédant souvent un talent inné pour l’art, il est malgré lui un artiste autodidacte puisqu’il est bloqué par le manque d’accessibilité au monde des Arts, aux formations professionnelles et aux diverses expositions. L’artiste Sourd, contrairement à l’artiste non sourd, peut difficilement se créer un réseau dans son domaine en raison d’un bris de communication. Son art est donc souvent méconnu du milieu artistique puisqu’il reste au sein même de sa propre communauté.
Cet atelier propose un regard sur la diversité des arts Sourds dans la communauté sourde québécoise et d’en expliquer leurs origines. Nous verrons comment l’artiste Sourd exprimé son interprétation du monde à travers son expérience personnelle basée sur une approche visuelle et tactile. Finalement, nous discuterons des tendances actuelles de l’art chez les Sourds et des perspectives d’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.