A la une

Sourds et aveugles à Poitiers (3)

Voici le troisième volet de notre série consacrée aux sourds et aveugles de Poitiers. Nous vous proposons une nouvelle étape avec la dissolution de l’Institution des frères de Saint-Gabriel.

Un petit bulletin, « L’Écho de famille », porte nouvelles de l’Institution, voit le jour le 1 janvier 1908. De local, il s’ouvrira aux autres institutions et deviendra plus tard l’organe officiel de la future Fédération de toutes les institutions.

L’amicale devient en cette même année 1908, exactement le 14 février au JO, la nouvelle « Association des Anciens élèves de l’Institution de Poitiers ». Cette même année 1908, l’Institution des Frères de l’Instruction Chrétienne de Saint-Gabriel est dissoute suite à la loi du 10 juillet 1901 et cède, par adjudication à la Société Immobilière du Poitou l’ensemble immobilier du site de l’Avenue de la Libération. L’année suivante, en 1909, un Comité de Patronage est créé aux côtés des frères Saint-Gabriel, par des bénévoles, pour aider à la prise en charge des enfants sourds.

En 1913, une construction de 23 mètres de long et 13 de large vient compléter le bâtiment principal, mais son élan est brisé par la guerre de 1914 et la mobilisation générale du 1 août. Pendant la durée de la Première Guerre mondiale, en dehors de l’accueil des blessés, des fêtes religieuses se succédaient, des officiels y passaient régulièrement, une statue de Notre-Dame de la Salette était érigée au faîte du nouveau bâtiment le 8 septembre 1915. Les élèves n’étaient pas perdus de vue: intervenant sans cesse auprès de la S.S.B.M., M. Lemesle obtenait la réduction du nombre des lits réservés aux blessés et la réception de quelques élèves en 1915, jusqu’à atteindre le nombre maximal possible en 1918… Le directeur Lemesle (ancien frère Benoît) quitte ses fonctions le 30 avril 1918, après un très long bail, depuis 1885, pour prendre en charge l’école de la Persagotière à Nantes. Son collaborateur de 25 ans, M. Vandenbussche, lui succède (c’est l’ancien frère Benoît Labre)…

Le bâtiment de l’avenue de la Libération (actuelle) est couvert de drapeaux tricolores pour célébrer le centenaire de l’Institution, qui, pour des raisons pratiques, se déroule dans le courant de l’année 1938.

Source : http://www.centre-presse.fr © 21 Novembre 2013 à Poitiers
 
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.