Fabrice, malentendant a trouvé sa place en cuisine

1
Fabrice Demenier, malentendant de 21 ans, avec William Baillargeat, chef du restaurant scolaire au collège Gérard-Philipe.

Depuis la rentrée, un jeune malentendant de 21 ans travaille en cuisine au collège Gérard-Philipe (Chauvigny). Bien intégré, il s’épanouit au sein de l’équipe en place.

Depuis le 26 août, Fabrice Demenier travaille en cuisine au collège Gérard-Philipe. Originaire de Cognac, il est né avec un handicap pour intégrer le monde du travail. Comme ses parents, il est sourd. Sa sœur en revanche est entendante.

Auparavant scolarisé à l’IRJS (Institut régional des jeunes sourds de Poitiers), il s’est formé aux métiers de la cuisine et a obtenu un CAP mention « cuisine – dessert – restauration ». Il travaille ensuite trois ans dans les cuisines de la polyclinique de la Providence. Mais récemment pendant six mois, le jeune homme a connu le chômage. « C’était très difficile », confie Fabrice qui s’exprime en langue des signes (1).
Et puis il y a eu cette opportunité au collège Gérard-Philipe, dans le cadre d’un emploi d’avenir proposé par le conseil général. Embauché pour un an, renouvelable deux fois, Fabrice s’est bien intégré à l’équipe. Et il s’épanouit dans les cuisines du collège au point de déclarer – avec le sourire – vouloir y travailler « jusqu’à la retraite ! »

«  Une source d’enrichissement pour l’équipe  »

Cette arrivée peu commune ravit William Baillargeat, chef du restaurant scolaire. « En 30 ans de métiers, je n’avais jamais eu de salariés sourds dans l’équipe. C’est agréable de travailler avec lui. Il maîtrise bien son métier. » Pour faciliter la communication, les sept membres du personnel de la cuisine ont bénéficié de deux formations de deux jours sur la langue des signes. « On a appris les bases, comme dire bonjour. Et on sait maintenant désigner les produits et le matériel très utilisés dans notre profession. C’est une véritable source d’enrichissement. »
Tous les trimestres, Fabrice aura des bilans à effectuer avec le conseil général et l’administration du collège. Au terme de son emploi d’avenir, si un poste se libère, « pourquoi pas envisager une embauche définitive au sein du personnel du conseil général », avance le chef.

(1) Durant l’interview, la traduction a été réalisée par Adeline Beaupeu, assistante d’éducation au collège, qui pratique la langue des signes.

en savoir plus

Joueur de foot passionné

Féru de cuisine, Fabrice aime confectionner les desserts. Il avoue avoir un faible pour « les Paris-Brest ». A l’extérieur, sa grande passion c’est le foot. « Je suis licencié à l’association des sourds de Poitiers (ASP). Je suis défenseur. » S’il avoue « ne pas avoir regardé le match de l’équipe de France ce mardi », il est très investi pour son club. Il est notamment de tous les déplacements de l’équipe pour la Coupe de France.

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr © 24 Novembre 2013 à Chauvigny

1 COMMENT

  1. bonsoir bravo pour le message je vois bcp de entreprise on du mal de employer les malendandants et sourd dans leur entreprise alors bravo a mr baillargeat d avoir penser aux sourd et felicitation a Fabrice et bon courage jusqu’ a la retraite

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.