Sourds et aveugles à Poitiers (2)

0

Voici le deuxième des six volets de la série que Gérard Simmat consacre à l’institution poitevine pour les sourds et aveugles de Poitiers. En 1874, les frères Saint-Gabriel achètent les bâtiments de l’avenue de la Libération.

En 1862, la chapelle fut enrichie d’un maître-autel et de deux petits autels dédiés à saint François de Sales et à sainte Anne. Les sculptures furent en grande partie réalisées par un sourd-muet du nom d’Étienne Cherprenet.

Le premier directeur fut le frère Abel de 1838 à 1841. En 1871, on comptait 30 élèves et 50 dès 1875. En 1874, les frères Saint-Gabriel achètent la propriété de l’avenue de la Libération (emplacement actuel de l’APSA/IRJS) à la famille Valette. Cette acquisition n’a pu se faire que grâce à un prêt de 60.000 F par la famille Lecointre-Dupont, en mémoire de leur fils Marie-François Lecointre atteint de surdité. C’est pour assurer à Poitiers la pérennité de l’établissement, créé par les Frères de Saint-Gabriel, pour l’éducation des sourds-muets.
Les frères de Saint-Gabriel aménagent les bâtiments jusqu’en 1895. Un grand bâtiment avec rez-de-chaussée et trois étages, parallèle à l’avenue de Bordeaux, est planifié par l’architecte Boyer: la première pierre est posée et bénite le 15 juin 1876. En 1878, lors de l’achèvement du grand bâtiment, le nombre des élèves grimpait à 94! Le frère Benoît devient directeur le 24 décembre 1885. Les Noces d’Or de l’institution furent célébrées le lundi de la Pentecôte 21 mai 1888. En juillet 1893, trois élèves étaient présentés à l’officiel Certificat d’études et l’année suivante en 1894, l’élève Victor Brullon enlevait brillamment le brevet de capacité avec les félicitations de la commission d’examen. Le 21 décembre 1894, l’installation d’une presse Marioni, dite « L’indispensable », permettait l’essor d’un véritable atelier d’imprimerie. Son succès considérable amènera paradoxalement sa fermeture en 1899!

[su_note note_color= »#c4c4a3″ radius= »10″]Les sourds-muets et les jeunes aveugles de l’établissement participent aux travaux des jardins comme en témoigne ce cliché pris au milieu des années 1920.[/su_note]

Source : http://www.centre-presse.fr © 14 Novembre 2013 à Poitiers

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.