Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

l’hôpital fête ses 10 ans

Elle est une des cinq premières unités de ce type créée en France, l’unité d’accueil et de soins des patients sourds et malentendants du CHU de Rennes, fête ses 10 ans. Elle accompagne tous les patients présentant un handicap de communication en leur facilitant l’accès aux soins.

Ouverte en avril 2003, l’unité du CHU de Rennes, outre l’accueil des patients sourds et malentendants, a développé des actions de sensibilisation pour les professionnels de santé, elle s’est notamment investit sur la question de la recherche. Cet engagement continu pour tous les patients présentant un handicap de communication la place aujourd’hui comme une unité référente pour la prise en charge de ces patients handicapés.

L’unité accueille près d’un millier de consultations par an. Des consultations qui se déroulent tous les jours de la semaine au CHU Pontchaillou à Rennes; mais également en consultation avancée à Saint-Brieuc, un vendredi tous les 2 mois, et à partir de décembre 2013 à Brest à raison d’une consultation tous les 2 mois également.
L’unité rennaise assure l’accueil et l’information des personnes sourdes dans leur langue, des consultations médicales en langue des signes, l’accompagnement par un interprète lors des consultations spécialisées, la prise en charge et le suivi médical au cours des hospitalisations, ainsi qu’une aide sociale et psychologique.

L’équipe propose encore un système d’accompagnement unique en France : la prise en charge des patients par visio interprétariat ; ce système, mis en place avec le Centre Hospitalier de Dinan, permet à une interprète basée à l’unité du CHU de Rennes de participer à distance, à la consultation médicale afin d’assurer la communication entre le patient et le médecin.

En Bretagne, on estime le nombre de sourds et malentendants profonds à 8500

Il faut savoir que 80% des sourds et malentendants ont d’importantes difficultés de lecture. De ce fait, ils échappent en grande partie aux messages de prévention de la santé. S’ajoutent à cela les difficultés pour échanger avec les médecins, qui ne savent pas “signer”. Le plus souvent, les nouveaux patients sourds, qui arrivent à l’unité, ont attendu longtemps avant de consulter.

Lorsqu’une consultation avec un médecin spécialiste du CHU est nécessaire; l’unité essaie de trouver une traductrice pour accompagner le patient à la visite.

Par ailleurs, en 10 ans, l’unité d’accueil et de soins des sourds et malentendants a réalisé un travail de sensibilisation des soignants de l’hôpital. Progressivement, chaque service est doté de planches de pictogrammes destinés à faciliter les échanges entre patients sourds et soignants. C’est le cas notamment au Samu 35, aux urgences adultes et pédiatriques, en accueil odontologique.

[su_box title=”QUELQUES CHIFFRES CLÉS “]sur l’unité des sourds et malentendants – L’unité comprend six professionnels : un médecin responsable de l’unité et de la coordination régionale du réseau de soins, une secrétaire médicale, une interprète, et trois professionnels sourds : une aide-soignante, une psychologue, une conseillère en économie sociale et familiale – 8500 sourds profonds et sévères en Bretagne – Plus de 6000 consultations médicales depuis la création de l’unité en 2003 – En 2012, l’unité a réalisé plus de 900 consultations médicales annuelles et plus de 500 interventions des interprètes, 250 entretiens avec la psychologue, 180 interventions de l’aide-soignante, 430 entretiens avec la conseillère en économie sociale et familiale[/su_box]

Source : http://bretagne.france3.fr © 13 Novembre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.