Paris: Ils sont tout ouïe pour rendre leur concert accessible aux sourds

Lors d’un concert du groupe Fumuj, des dispositifs, comme ces «Air Bang», sorte d’instrument gonflable transmettant les vibrations du son, pour rendre accessible aux sourds et malentendants cet événement.


HANDICAP – Un groupe de rock propose jeudi soir un concert multi-sensoriel pour que sourds et malentendants puissent profiter de la musique à Petit Bain…

Jeudi soir, les Parisiens sont invités à se jeter au Petit Bain dans un concert de rock ouvert à tous. Y compris aux sourds et malentendants. L’événement fait partie des multiples propositions du Mois Extra-Ordinaire, lancé par la Mairie de Paris pour faciliter l’accès des personnes handicapées à la culture notamment. Le groupe Fumuj a mis au point un show multisensoriel pour casser la barrière et faire entrer le public sourd dans l’arène du rock. «On s’appuie sur tout ce qui permet de ressentir le son sans l’audition», résume Romain Pasquier, un membre du groupe. L’aventure commence lors d’une résidence à Angers en 2010. On propose au groupe de rock de faire une date pour des sourds et malentendants. «Au début, on a refusé, on ne savait pas comment faire de la musique pour les sourds, reconnaît Romain, qui était alors batteur avant de s’adonner aux machines (toute la partie électronique). Finalement on s’est dit que ça valait le coup si ça marche pour toute la tournée et tous les publics. Il reste très rare de mélanger les sourds et entendants.»

Des airbags pour ressentir les vibrations

Jeudi soir, deux colonnes dotées de récepteurs vibreront et s’allumeront en fonction des chansons. Et certains spectateurs pourront à l’aide d’airbags ressentir les vibrations et applaudir en tapant sur ces petits boudins gonflables à l’aide d’une paille. Pour la tournée précédente, le groupe né il y a dix ans avait doté la batterie de capteurs et de lampes LED pour un show visuel interactif. Un matériel à la charge des artistes, qui assurent financer et porter seuls les couleurs d’un groupe d’entendants qui réfléchit à rendre la musique accessible aux sourds. «Sur les gros shows américains, ils commencent à réfléchir à ce public, je crois que Lady Gaga avait convié lors d’un concert une signeuse. Mais on veut pas d’une incrustation comme au journal de 13h…»

Une chanteuse-signeuse traduit les paroles en live

Et à force de retours de spectateurs malentendants, le projet s’est peaufiné. «Certains nous ont dit que ça leur manquait de ne pas comprendre les paroles. On leur répondait que dans le groupe personne ne comprenait les paroles en anglais de Pierre, notre chanteur… Mais du coup Laëty Tua, une chanteuse-signeuse nous a rejoints.» Sur scène, elle apporte son énergie pour traduire les paroles en langue des signes.

«On reconnaît depuis la scène les spectateurs sourds et malentendants, reprend Romain. Ils lèvent les mains pour applaudir, sont souvent moins inhibés et plus bruyants! Parfois certains directeurs de salles nous félicitent «vous arrivez même à faire acheter à des sourds des CD!» Le groupe espère que ses innovations trouveront un écho chez d’autres formations. «On a déjà prêté le dispositif à d’autres groupes de dub curieux. Dans notre cahier des charges, on voulait qu’il puisse s’adapter à toutes les salles. Mais c’est vrai que ça se prête plus à l’électro ou au rock qu’à du slam…»

De 12 à 15€, à 20h à Petit Bain, 7, Port de la Gare, 13e.

1 commentaire
  1. FLORY dit

    Découvrez la c”ompagnie catharsis” qui met en scène des titres de l’album de sigrid FLORY. Un trio chant, danse et langue des signes!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.