Un pont entre le monde des sourds et celui des entendants

0
L’ancien Amiénois Xavier Behnert est le capitaine de l’équipe de France handisport de volley-ball sourd.

Sur le terrain, aucun des joueurs de l’équipe de France handisport de volley-ball sourd et malentendant ne perçoit le moindre son. Pour la simple et bonne raison qu’on leur demande de retirer leurs appareils auditifs. « C’est une règle internationale, précise Benjamin Gaillien, entraîneur adjoint des Bleus depuis août 2012 et salarié du Comité régional handisport de Picardie. Ça met tout le monde sur un pied d’égalité. Il faut une perte de 55 décibels minimum par oreille pour obtenir une licence handisport sourd. »

À première vue, il n’y a aucune différence entre une équipe de volleyeurs entendants et une autre de volleyeurs sourds. « Il y a un arbitrage adapté, poursuit Benjamin Gaillien. La gestuelle est la même, mais pour capter l’attention des joueurs, les arbitres ont un drapeau rouge. Ou alors ils secouent le filet. Au niveau du jeu, celui qui est devant a la priorité parce qu’il n’entend pas la personne derrière. »

La très grande majorité des volleyeurs sourds et malentendants (on compte un peu moins de 200 licenciés en France) évoluent également dans des équipes entendantes. « Ça pose quelques soucis de communication, mais ça leur permet d’élever leur niveau. C’est une question d’adaptation.

Objectif : les Deaflympics de 2017 en Turquie

Certains peuvent lire sur les lèvres, même s’ils ne comprennent que 30 % de ce qui se dit. C’est aussi aux entendants de faire les efforts en se tournant vers les sourds, en les regardant et en utilisant le mime par exemple. »

L’équipe de France, en stage à Amiens et Longueau jusqu’à mardi, se prépare pour les Championnats d’Europe 2015 à Paris. Après avoir terminé sixième des Championnats d’Europe 2011 en Turquie et sixième des Championnats du monde 2012 en Bulgarie, elle espère se qualifier pour les Deaflympics de 2017 en Turquie. « C’est l’objectif, c’est pourquoi on s’y prend aussi tôt. Il y a la volonté de progresser et de promouvoir ce sport sourd qui est très peu développé. » En sachant que le niveau des Bleus se situe entre la Régionale 1 et la Nationale 3.

[list style= »event »]

[/list]

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.