La main des sourds

Les jeunes sportifs sourds veulent plus de créneaux

La section “sports” de l’association des sourds de Poitiers réclame plus de créneaux pour pratiquer le foot, le volley et le badminton.

Comme beaucoup de clubs de Poitiers, Nicolas Arnoux et Thomas Raveleau de l’association des sourds de Poitiers réclament plus de créneaux pour la pratique du sport.

Nicolas Arnoux et Thomas Raveleau sont en colère… et dépités. Depuis plusieurs mois, ces deux jeunes sourds se battent avec les services de la Ville pour obtenir plus de créneaux pour leur club: la section sports de l’association des sourds de Poitiers. « Actuellement nous avons le gymnase Eric-Tabarly à Buxerolles les lundis de 17h30 à 20h30 mais pour trois disciplines: le foot en salle, le volley et le badminton. Ce n’est pas possible », explique Nicolas Arnoux.

“Un projet en foot pour les 10-16 ans, ça ne va pas être possible”

L’association dispose aussi d’un terrain de foot à Saint-Eloi les mercredis de 18h à 19h30. Mais ce qui pose réellement problème, c’est le badminton. Devant le manque de place et de temps, les joueurs ont même rangé les raquettes dans les sacs. Ils ne jouent plus cette année. « Il nous faut une salle », insiste Thomas Raveleau qui réclame aussi un local pour pouvoir ranger leur matériel.
Nicolas Arnoux rappelle que le foot et le volley évoluent au niveau national en compétition. « Pour le foot, nous avons aussi un projet pour les 10-16 ans où nous avons beaucoup de demandes. Mais ça ne va pas être possible », regrette-t-il.
Et jouer dans des clubs « entendants »? « C’est compliqué. On a tous déjà une licence handisport et personne ne veut payer une autre licence », répond Nicolas Arnoux qui pointe également les problèmes de communication avec les services de la mairie. « Il faudrait faire des efforts de ce côté-là. Quand on envoie un mail, on a une réponse deux à trois semaines après. Nous, on n’a pas la possibilité d’appeler directement ». Aurélien Tricot, l’adjoint aux sports, est au courant des difficultés de l’association et « reconnaît la complexité » des relations. Néanmoins, il compte les rencontrer prochainement, tout en ajoutant que la section sports de l’association des sourds de Poitiers n’est pas le seul club à demander des créneaux horaires dans les équipements sportifs de Grand Poitiers.

Pour contacter l’association: sports.aspoitiers@ gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.