Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Une parade silencieuse a traversé Joliette

Une parade bien singulière a traversé le centre-ville de Joliette, dans l’après-midi du samedi 28 septembre. Presque silencieuse, et d’autant plus fascinante, cette grande marche a réuni des centaines de personnes sourdes et malentendantes à l’occasion de la Journée mondiale des Sourds, fêtée simultanément partout dans le monde.

Chaque année depuis 7 ans, l’événement est souligné dans une ville québécoise différente. Cette année, c’est à Joliette que L’Association des Sourds de Lanaudière, en collaboration avec la Fondation des Sourds du Québec et la Société culturelle québécoise des Sourds, ont invités leurs membres à se réunir. Leur marche les a menés au Parc Lajoie, où de nombreuses activités les attendaient. Les deux députées, Véronique Hivon et Francine Raynault, ainsi que le maire de Joliette, René Laurin, sont venus les rencontrer.

Hissant des pancartes aux multiples slogans, les marcheurs ont attiré l’attention des passants et des automobilistes sur la réalité du monde de la surdité, et les difficultés rencontrées quotidiennement par les personnes sourdes et malentendantes. Invoquant le droit à l’égalité, et exprimant leur volonté de s’intégrer pleinement à la société, les Sourds revendiquent plus de reconnaissance pour leur langue et davantage de service de traduction, comme par exemple celle des débats de l’Assemblée nationale dans la langue des signes québécoise(LSQ).

Se considérant davantage “différents” qu’handicapés, les Sourds se définissent comme une communauté culturelle ayant sa langue et sa culture propre (de là l’utilisation d’une majuscule à “Sourds”) et demandent que la langue des signes québécoise soit reconnue comme langue officielle, au même titre que le français et l’anglais.

Selon l’Institut Raymond-Dewar, les linguistes s’accordent pour dire que la LSQ possède les caractéristiques propres à la définition d’une langue : structures phonologique, morphologique, syntaxique, discursive, pragmatique et sémantique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.