Journée mondiale : les sourds se sentent exclus

0
Une marche pour militer pour une meilleure éducation des jeunes sourds

Ils étaient une soixantaine de personnes, hier, à participer à la marche citoyenne organisée par l’association des sourds de la Réunion, dans le cadre de la Journée mondiale des sourds. Partis du Centre de la Ressource à Sainte-Marie à 8 heures, les participants ont rejoint la préfecture dans l’après-midi. Un très long trajet pour militer pour une meilleure éducation des jeunes sourds.

Car si l’on se réfère aux données de l’Institut régional des sourds et aveugles de Marseille (IRSAM), 80 % de la population sourde est illettrée, 60 % sont sans emploi et seulement 4 % accèdent aux études supérieures. « Alors que nous sommes les mieux placés pour parler de ces problèmes, nous sommes toujours tenus à l’écart des discussions menées par les différentes instances. Nous avons le sentiment d’être exclus », dénonce Guillaume Fok-Yin, président de l’association.

Et d’ajouter : « On ne nous permet pas de choisir notre éducation bilingue. Nous avons le choix entre l’écrit ou l’oral français et la langue des signes. Or, on privilégie trop souvent l’oral. Ce qui pose problème ». Mercredi, l’association des sourds Réunionnais a rendez-vous à la préfecture pour exposer ses revendications.

[list style= »event »]

[/list]

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.