Les sourds prennent la parole mercredi

Le collectif des sourds du Finistère propose des ateliers et un spectacle. Pour faire découvrir le langage des signes.

 

« Les sourds ont souvent une image pas très valorisante dans notre société, regrette Laëtitia Morvan présidente du collectif des sourds du Finistère. Parfois bruyants, gesticulants, nous sommes perçus comme des handicapés manipulant un langage des signes qui semble limité et peu expressif ». Pourtant la langue des signes se développe. Des conférences, des spectacles, notamment des contes, sont régulièrement traduits en langue des signes. « C’est une langue à part entière qui donne la possibilité de tout dire, d’exprimer toutes sortes d’émotions dans toutes les circonstances de la vie quotidienne et professionnelle, » ajoute Sabine Tanguy, conseillère santé au sein du collectif. Afin de chasser quelques idées reçues et de mieux faire connaître la situation des sourds et leur rapport à la société, une série de rencontres et spectacles sera organisée lors de la journée mondiale des sourds.

Mercredi 25 septembre, au théâtre Max-Jacob. À 17 h 30, café-signes sous forme de rencontre avec des ateliers de découverte et de sensibilisation à la langue des signes. À 20 h 30 spectacle bilingue Parle plus fort, mis en scène par Jean-Yves Augros. Entrée adulte 10 €, réduit 5 €. Contact internet, mainsetregards@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.